18 septembre 2017

Les dames en noir

Histoire de pébroque ou La pluie   Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille. Les Nantais aiment la pluie, c’est bien connu… et les Nantaises encore plus ! Pourquoi ? c’est un mystère. Dès qu’un nuage gris pointe à l’Ouest, les Nantaises sont dehors, tous parapluies ouverts, chapeaux sortis des cartons, bottines cirées, accompagnées ou non de leur compagnon qui lui, arbore le suroît, le caban ou le k-way pour les plus conservateurs. Les escargots laissent pointer les yeux au bout de leurs antennes,... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

11 septembre 2017

C'est la rentrée !

C'est la rentrée ! Longtemps, je me suis couchée de bonne heure : je n’avais pas le choix et les coupures d’électricité de cette époque nous laissaient chaque soir 30 à 45 minutes dans l’obscurité complète parce qu’il fallait que le courant aille dans les usines qui tournaient à plein régime pour redresser notre pays, ruiné par une guerre perdue et quatre ans d’occupation germanique. Enfant obéissante, je ne protestais pas, parce que j’avais un secret que mes parents n’ont jamais découvert. Déjà avide de lecture, j’avais... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:45 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
04 septembre 2017

Au retour tout est différent

Au retour tout est différent  Geneviève avait bien tenté de l’éviter depuis le petit déjeuner qu’ils avaient pris ensemble sur la terrasse du château transformé depuis quelques années en hôtel de luxe où il avait la veille convoqué ses actionnaires. Ce qu’elle avait à lui dire le rendrait furieux, elle le savait depuis si longtemps ! Tant d’années pendant lesquelles sa vie lui avait été totalement consacrée afin de le seconder, être à la fois sa servante, sa secrétaire, son attachée de presse, sa camériste et... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 19:12 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
28 août 2017

Une belle matinée

Une belle matinée   Le cottage est accroché au flanc du coteau et sa terrasse exposée à l’Est. Dès le matin, y prendre le petit-déjeuner est un plaisir délicieux auquel Lewis et Meredith ne manquent que rarement pendant leurs séjours d’été. La vue s’étend sur les lointains que la brume bleutée voile encore et le rideau des saules pleureurs qui bordent le torrent sera un abri de fraîcheur pendant les heures chaudes de l’après-midi… … si toutefois ils prennent la peine de parcourir la courte distance qui sépare le cottage... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 19:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
24 juillet 2017

Un si long dimanche

Un si long dimanche Jeanne n’a pas reçu la lettre qu’elle attend chaque jour depuis de longues semaines… Elle n’en peut plus de se languir et lutte contre les larmes et le mauvais pressentiment qui l’étreint. Sa chienne Caramelle sait bien qu’elle est malheureuse et ne la quitte pas, même si, comme en cet instant, elle devrait gambader dans le parc de la malouinière avec le maître des lieux, armateur, qui est aussi le père de Jeanne. Sa mère, avant la messe, dans la fraîcheur du matin, a cueilli ce bouquet de pivoines qu’elle a posé... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
17 juillet 2017

Pink Lady

  PINK LADY  En septembre dernier, avant de quitter « Clair de Lune » la villa familiale du bord de mer, les Leroy, nos voisins de toujours, nous avaient confié que, devenus trop âgés pour y vivre, ils s’étaient décidés à vendre leur « Pomme de Pin ». Si tout allait comme ils le souhaitaient disaient-ils, nous devrions au printemps voir des têtes plus jeunes occuper leur coquette villa. Nous étions consternés, parce que Gabrielle et Alexandre Leroy me connaissaient depuis des lustres et, sans... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

10 juillet 2017

Les chaussures rouges

Les chaussures rouges La première idée que j’ai eue en voyant le titre a été le film « The Red Shoes » film des années 50 avec les ballerines Ludmilla Tcherina et Moira Shearer…                       Mais les escarpins à talons hauts de Marilyn et des pin-up de Vargas ont vite pris le pas sur les danseuses ! Même si les talons hauts ont d’abord été portés par les cavaliers perses pour assurer leur stabilité sur les étriers, et plus tard à la... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
26 juin 2017

Ma maison natale

Le petit banc de pierre   La Cornouaille mon pays, s'étend principalement sur le Finistère, mais je suis née juste à la limite de l'Ellé... dans le Morbihan (Mor bihan : petite mer, sans doute par allusion au Golfe du même nom ?) Cette région où ont vécu mes ancêtres, très boisée et vallonnée, est parcourue par des rivières, et parsemée d'étangs. Si vous vous  souvenez que la Basse Bretagne a été une région riche au XVIe et XVIIe siècles,  vous ne serez pas surpris de découvrir tant de monuments, calvaires,... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 13:19 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
19 juin 2017

Le panama du président

Le panama du président M’avez-vous reconnu ? Bien sûr, vous les Français vous m’avez oublié… Cependant, lorsque les Sammies (en juin 1944 on les appelait les GI’s) ont débarqué en France en 1917 pour aider l’armée française à vaincre celle de Guillaume II, je n’étais plus président des Etats-Unis, mais en France, ma popularité était encore immense. Je vais vous donner un indice : plusieurs années après ma mort, on a sculpté mon visage dans les flancs du Mont Rushmore avec trois autres sommités : George Washington,... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
10 juin 2017

Quartier résidentiel

Quartier résidentiel Vite ! Il faut vite que j’aille raconter à Jennifer que nos amis Frida Kahlo et Diego Rivera arrivent tout à l’heure de Mexico pour se marier en grand secret  dans notre jardin ! Elle va devenir verte de jalousie, mais il n’est pas question qu’elle assiste à la cérémonie, même de loin… Je n’ai pas oublié les piques acides qu’elle m’a lancées il n’y a pas si longtemps quand elle a mis en doute la relation que mon frère Bobby entretenait avec Frida et Diego, tous trois peintres célèbres. Je ne suis... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 17:13 - - Commentaires [11] - Permalien [#]