26 juin 2022

Soixante deux ans après

Retrouvailles Cet homme semble bien triste. Il pense... Mais à quoi ? Sur quoi ou qui se penche-t-il ? Qu’attend-il ? Qui attend-il ? Je n’en sais rien. J’en saurai peut-être plus lundi. Je saurai peut-être ce que vous en direz. J’aurai pensé à quelque chose. Une histoire. Une prémonition… À lundi donc... Pour être franche, je ne sais ce que fait cet homme dans mon histoire où il n’a aucun rôle… Vous avez sûrement oublié mon amie Joyce la Texane avec laquelle j’ai tant traîné mes guêtres autour du monde…... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 21:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 juin 2022

Trois hommes dans un bateau

Trois hommes dans un bateau     Ce tableau d’Aldo Balding vous inspire-t-il quelque chose ? Quant à moi je me demande ce que font ces trois hommes. On verra bien lundi ce qui sort de nos cogitations… Il y avait des années que les trois amis ne s’étaient pas revus, même s’ils avaient gardé le contact : Internet permettait à chacun d’avoir des nouvelles de l’un et de l’autre, mais aucun d’eux n’avait trouvé le temps de se libérer pour une réunion qu’ils souhaitaient. Un beau jour cependant fut fixée une date... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
06 juin 2022

Les paradis artificiels

La chambre particulière Cette toile de Vettriano me fait irrésistiblement penser à Baudelaire. Je verrais bien un devoir qui commence par : « Je logeais dans la maison du principal, et j'avais obtenu, dès mon arrivée, la faveur d'une chambre particulière » Et qui finirait par : « Néanmoins un moment de réflexion me décida à attendre la fin de l'aventure. » Ça, ce serait chouette…   Je logeais dans la maison du principal, et j'avais obtenu, dès mon arrivée, la faveur d'une chambre particulière. ... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
30 mai 2022

Miss Tic, fleur de Montmartre

Miss Tic Miss Tic, que vous connaissez sûrement, est morte il y a quelques jours. J’ai vu pour la première fois ses traces sur les murs de mon quartier il y a près de quarante ans. J’avais été frappé par ce pochoir. Et vous ? Ce qui serait gentil, ce serait que vous y mettiez les mots suivants : Mathématique – Papillon – Coquelicot – Terre – Soleil – Branche – Équation – Somme – Produit - Égal.   Miss Tic, le papillon de nuit n’a pas choisi de quitter la terre ce dernier dimanche. Nous étions attablés dans le... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
23 mai 2022

Rue Blondel

  Rue Blondel C’est une toile de Mr Bernard Beauvais, elle m’a amusé quand je cherchais un tableau qui pourrait vous inspirer. Elle a attiré mon attention car elle s’appelle « Rue Blondel ». Je ne vous demande pas ce que le Monsieur veut de la dame. Je ne vous demande pas ce qu’elle demande pour le lui donner. Laissez courir votre imagination. J’espère que nous en cueillerons tous les fruits lundi… Eclairée par un pâle clair de lune et d’antiques réverbères, la rue Blondel semble déserte à cette heure de la nuit où... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 01:28 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
16 mai 2022

Accablement

   Accablement   À quoi pense donc ce jeune homme si bien cerné par Aldo Balding ? J’espère en savoir plus lundi… J’ai une facture d’eau exorbitante à payer (presque 3.600 € ! Bien entendu, personne n’a volontairement ou par erreur  laissé s’échapper dans la nature 1700 m3 d’eau qui, ramenés au quotidien, ferait 3.300 l chaque jour… La Ville de Nantes et ses services ne veulent pas admettre une défaillance de leur compteur, et moi, je n’ai que ma bonne foi à leur opposer. J’envisage d’aller chanter dans... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 16:04 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
18 avril 2022

Les taches de rousseurs

Mon beau miroir Ne dites rien, je sais... Les rousses, les peaux claires, le Goût et gnagnagna « et patin et couffin » comme disait la mère de mon père. Mais cette toile de Richard Miller me parle. Et à vous ? Vous dit-elle quelque chose ? Nous devrions tous en savoir quelque chose lundi… Jeanne a quinze ans. Horrifiée elle a fondu en larmes lorqu’elle s’est vue dans le miroir qu’elle n’avait pas sorti depuis la veille. Ses taches de rousseur, que tout le monde s‘accorde pour lui dire qu’elles lui donnent un charme fou,... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
04 avril 2022

Jeanne et Guillaume aux champs

Pique-nique dans les blés Qu’est-ce qui les met de si joyeuse humeur ? Je vous dirai lundi ce que j’en pense. J’espère surtout lire ce que vous en pensez… À lundi donc… Guillaume n’était encore pas descendu du nuage sur lequel il vivait depuis que Jeanne, en visite chez ses parents, avait accepté sa proposition d’un pique-nique dans le champ de blé qui était juste derrière son corps de ferme. Il faut dire que Jeanne était devenue une demoiselle de la ville depuis qu’elle avait quitté leur village pour devenir maîtresse d’école,... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 11:14 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
14 mars 2022

Permis de démolir

La porte ouverte   J’ai enfin réussi à savoir ce que cache cette porte. En avez-vous une idée ? Si j’osais, je vous demanderais de commencer votre découverte par : « Ma songerie aimant à me martyriser s’enivrait savamment du parfum de tristesse » Et plus encore, la clore sur : « Ne t’imagine pas que je dis des folies. » Si vous estimez être mal armé pour faire de la sorte, faites comme vous voulez. Mais dites quelque chose lundi. Ma songerie aimant à me martyriser s’enivrait savamment... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
28 février 2022

Derrière la porte Petites ailes certes et j’espère que les vôtres vont se déployer largement d’ici lundi… Les portes ont toujours suscité chez moi des questions ou donné des ailes à mon imagination. Racontez des histoires s’il vous plaît. Nous en avons tous besoin… Pourquoi en voyant cette toile ai-je eu la quasi-certitude d’avoir déjà planché dessus ? Je me trompais sûrement puisqu’après avoir recherché même chez Lakévio, je n’ai pu trouver cette porte. C’est peut-être mieux ainsi, car j’aurais peut-être été tentée de... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]