Irrésistible colère

Irrépressible colère

Mais qu’est-ce qui a bien pu surprendre cet homme, l’affoler au point qu’on le pense fou ?
Vous avez certainement une idée.
On en saura sans doute plus lundi…

 

Ronan marchait rapidement sur le boulevard des Italiens, concentré, se focalisant sur ce qu’il aurait à dire, attentif à prendre le ton qui convenait afin que ses paroles aient l’impact qu’il souhaitait.

Il sentait monter la pression et ne faisait rien pour la canaliser, bien au contraire : les mâchoires serrées et le regard dur, il se voyait déjà en face de Grégoire lui crachant sa colère au visage.

 Déjà une semaine qu’il se préparait à l’affrontement, sachant que sa vie allait prendre une orientation différente selon la manière dont il allait se comporter et comment elle serait perçue. Les intestins noués, il continuait sa route en vociférant intérieurement, sans se rendre compte que les passants qui le croisaient semblaient surpris de cet énergumène aux yeux fous qui gesticulait.

 Ronan avait choisi d’être en avance et il se sentait prêt à faire face à Grégoire.

Enfin il put éructer tout ce qu’il avait préparé, se déchaînant devant un interlocuteur qui le regardait ahuri…

Tout ! Il déballa tout ce qu’il avait soigneusement préparé, soucieux quand même de ne pas déraper devant les témoins attentifs qui, confortablement assis, n’avaient fait aucun geste pour calmer sa colère.

Quand tout fut fini, Ronan reprit ses esprits et, indécis, s’éloigna de Grégoire qui lui souriait…

 §

 Vous avez le rôle !

Soyez ici demain à 15 h pour les répétions…