La baigneuse de Degas

Degas et le pied

Gwen n’en sort pas : tous les blogueurs ont deviné que Jeanne, c’est elle, et que l’eau de sa cave va partir à l’assaut de ses bonnes bouteilles de pomerol… et elle frémit…

 Son assurance a fini par lui écrire qu’une Multiassistance allait la contacter, mais ça, c’était vendredi… et ce week-end s’étant allongé, il ne s’est encore rien passé.

 Si ! un ami est venu samedi avec un ‘’furet’’ de professionnel, et il semble que le point de rupture d’une canalisation pourrait avoir été détecté. Ne reste plus qu’à défoncer une partie du sol du garage et espérer des jours meilleurs.

 Indéniablement, Gwen sait que l’eau est pluviale, et la montée s’accélère après chaque averse… et elles ne manquent pas en cet automne qui veut faire pardonner la sécheresse de l’été ?

 Le moral dans les chaussettes, elle regarde les niveaux de l’eau infiltrée et traque les repères qui confirment l’hypothèse de la canalisation cassée, sans comprendre comment cela a pu arriver…

 En attendant, pourquoi ne pas se faire couler un bain ?