Mercredi 31 juillet

Hélène et Bernard ont passé la nuit sur le Gros JeF qui doit être mis hors d’eau sur le port de Pointe-à-Pitre pour les dernières vérifications avant son départ pour une nouvelle vie.

Je vais rester à la Maison Bleue et être la gardienne du temple, laissant les jeunes à leurs surfs et autres divertissements. Il fait trop chaud pour travailler chantaient déjà les Parisiennes en leur temps… pourquoi me ferais-je des misères alors qu’ici, la fraîcheur relative des alizés me comble d’aise ? Michel Laclos et ses grilles 20/20 sont mes divertissements favoris qui font travailler mes neurones sans avoir l’air d’y toucher.

Un message en fin d’après-midi confirme que Gros JeF est au mieux de sa forme, mais que son équipage ne rentrera que demain.

Diego est triste que le camp de loisirs s’achève aujourd’hui, mais il revient avec un diplôme qui l’a consolé. Une heure et plus de patouille dans le lagon aux eaux claires avant le crépuscule on l clos cette journée. 

Une langouste à se partager à deux… Elle n’est pas belle, la vie ?