Antoine et Maria m'ont proposé d’aller faire un tour jusqu’au village artisanal de Ste Anne. Mais auparavant, stop dans une galerie d’art où des peintures d’artistes locaux ou haïtiens sont exposées, mais dont les prix donnent tout de même à réfléchir… Le gérant du magasin nous récite d’un air blasé la liste de tout ce que l’on peut trouver chez lui.

P1130897

Le village suivant offre plusieurs boutiques qui vendent de l’artisanat. Pendant que je choisis des épices à l’extérieur, Maria trouve LA boîte de sucre que je cherche pour remplacer celle qui a mystérieusement disparu Depuis longtemps, ces boîtes ont un grand succès et la toute première éditée (ma préférée parce que la plus symbolique) représente une case créole de laquelle sort une « grenat ». il faut savoir que la grenat est une mobylette plus brun-orange que grenat, mais elle est ici popularisée définitivement sous ce nom. La rumeur prétend que beaucoup de Guadeloupéens préfèrent leur « grenat » à leur épouse, et ils en prennent le plus grand soin. Les mob bleues n’ont pas une telle aura : aux yeux des vrais amateurs (amoureux ?) elles ne sont que la pâle copie de la prestigieuse « grenat ». Si vous en avez une et que vous êtes sur l'île aux belles eaux, planquez-la bien, car les fans sont à l’affût !

Il y a aussi les boîtes qui représentent l'Habitation Zévallos, dont j'ai déjà parlé. Cette maison coloniale a ici mauvaise réputation car elle serait hantée... On n'en parle prudemment qu'à voix basse, car on ne tient pas à attirer le mauvais oeil ! Elle est rarement ouverte et je ne l'ai jamais visitée.

P1130896

Zévallos

Au fil des ans d'autres thèmes ont illustré ces boîtes de sucre qui font un cadeau que j'aime à rapporter aux amis, mais mes préférées restent ces deux-là...