Nous sommes attendus par Max à la marina de St François où le Quiet est presque le voisin du Gros JeF.

M..., la petite Merveille de son papa a maintenant huit ans, lui ressemble et est devenue longiligne . Elle a beaucoup d’assurance et nettoie avec méticulosité au jet les traces qu’auraient laissées des pieds nus. Elle a confisqué toutes les chaussures avant de nous laisser monter à bord. J’ai été la dernière à poser les pieds (nus) sur le pont, accueillie par un comité d’accueil attentif à ce que ne chute pas la reine-mère ! Je me suis mise dans un coin du salon pour ne pas gêner l'équipage.

P1130719

Le lagon de St François est riche de récifs de coraux et Max a jeté l’ancre sur la sable à proximité de l’un d’eux. Un sac plastique bleu à la mer ! Serait-il tombé du Quiet ? Hélène a déjà plongé pour le récupérer et le rapporte, mais il n’est pas à nous… Pour autant, il restera à bord et ne sera jeté qu’avec le reste des déchets. Ceci pour que les enfants enregistrent les gestes qu’ils devront faire plus tard.

Tout le monde s’est jeté à l’eau ou presque ! M..., qui a dénoué sa très longue chevelure fait penser à une ondine. D’un crawl puissant, Axel et Armel les « jumax » se sont éloignés et plongent sans tuba, mais Joan et M...  explorent les profondeurs marines d’au moins… quatre mètres ! J’ai le souvenir d’avoir plongé ici du temps du « Café de la plage ». Matthieu nage sans peur vers son papa, avec l’assurance que lui confèrent ses deux brassards et la certitude de pouvoir se nicher dans les bras paternels qui se tendent.

P1130754

Bien entendu, M... et Joan font la paire ! Ils nagent comme des dauphins avec une facilité déconcertante.

Max a sorti le barbecue inox qui, dit-il, lui a coûté une « blinde » et l’a installé sur l’arrière du pont, presque au-dessus de l’eau, et les enfants sont servis en priorité. Matthieu qui ne s’embarrasse pas de mondanités a englouti ses saucisses par deux… parfois trois morceaux d’un coup !

Après le pique-nique, je me suis décidée à aller aussi goûter l’eau du lagon, et, avec Hélène, nous sautons depuis le bateau dans l’eau transparente et tiède… Mes performances nautiques n’étant plus ce qu’elles étaient au temps de ma jeunesse, je ne me risque pas a faire la démonstration de mon « dos crawlé » ! Mais nous avons posé tous les quatre dans l’ordre de primo-géniture pour la classique photo des quatre générations… dans un cadre pas si classique, vous en conviendrez :

P1130801

  • Blanche,la matriarche arrière grand-mère
  • Hélène, la Mamée grand-mère
  • Antoine, le papa
  • Matthieu, pour l’heure le dernier bourgeon sur l’arbre familial

Une journée de détente joyeuse, l’une des dernières où nous sommes tous ensemble. Max a un rendez-vous professionnel et il faut bien rentrer. Il connaît bien son affaire et s’est, avec précision glissé à quai entre ses deux voisins. 

Avant de nous quitter, M... tient à nous faire une démonstration de danse rythmique avec sa grâce innée

P1130813