qu'est-ce à dire

Tu es sûre de ce que tu as entendu à la radio ?

Certaine ! Notre TSF est toujours branchée sur le Poste National et les informations y sont plus sérieuses que sur Radio-Andorra, Radio-Luxembourg ou même le Poste Parisien… Et le bulletin suivant a repris la nouvelle… Ce n’est pas un bobard…

Aurore, Manon et Geneviève, trois amies brillantes élèves du Conservatoire de musique de Paris sont consternées.

Ginette Neveu leur idole, la jeune violoniste virtuose était morte quelques mois plus tôt dans le crash d’un avion qui l’emmenait à New York pour une série de concerts. Le Constellation d'Air France s’était écrasé aux Açores sur l’île São Miguel et il n’y avait eu aucun survivant. Le temps avait passé et on venait d’apprendre l’étonnante nouvelle…

L’étui et le stradivarius avaient été retrouvés intacts. parmi les restes éparpillés de l’épave par un vieux paysan qui les avait gardés sans soupçonner la fortune qu’il avait entre les mains. L’affaire avait transpiré puisque des responsables d’Air-France s’étaient rendus chez lui et avaient repris l’étui, mais pas l’instrument qu’ils n’avaient pas identifié.

Nos trois amies violonistes s’étaient alors réjouies que le précieux violon n’ait pas été détruit dans l’accident et qu’il allait à vibrer à nouveau sous l’archet d’un autre artiste virtuose.

Mais le matin même, la radio avait confirmé que le violon retrouvé était bien le stradivarius de Ginette Neveu… mais que son « inventeur » refusait de le rendre !

Le stradivarius  n'a jamais été restitué, n'a pas été retrouvé et il a aujourd’hui disparu, probablement détruit. Si j’ai voulu raconter cette histoire pour illustrer le tableau de Lakévio, c’est parce qu’au cours de la semaine passée, quelqu’un a évoqué devant moi le crash de ce Constellation en octobre 1949 et mon interlocuteur sexagénaire +++ n’avait jamais entendu le nom de Ginette Neveu.

Pour la plupart des Français, cet accident n’a fait qu’une seule victime digne d’être gardée en mémoire.

Marcel Cerdan !

Dernière photo