31 juillet    

Comme convenu, l’équipe est à la voiture à 9 am, et go to Denali National Park où trône en majesté le Mont McKinley, que personne n’appelle plus par son nom officiel, mais lui préfère son nom indien : Denali = haute montagne.

Fermement chapitrée, Evangeline la Gépéesse a bien voulu bifurquer sur la route d’Anchorage et non prendre sa préférée, celle qui mène à la base de l’US Air Force.DSCN15511

DSCN1550La rivière Tanana qui reçoit la Chena (sur laquelle nous avons navigué hier) est elle-même un affluent du Yukon. Le pont métallique qui l’enjambe précède un Visitor Center qui nous intrigue par son aspect inhabituel dans un aussi petit village : c’est une log cabin (cabane de rondins) dont le toit herbu soutient des corbeilles fleuries. 

Nenana (c’est le nom indien du village) a cependant une réputation qui va bien au-delà des frontières de l’Alaska et nous n’allons pas tarder en à apprendre la raison de la bouche de la

DSCN1558responsable qui, pour l’heure, trie des myrtilles sur son bureau.DSCN1560

Une maquette en bois est posée sur une table basse pour expliquer la chose : le village de Nenana est traversé par la Tanana, qui, vous le savez déjà, est affluent du Yukon. Bien sûr, comme toutes les rivières du coin, elle est gelée près de six mois par an.

Nenana

En 1917, des ingénieurs responsables de la construction de la route eurent une idée, aussitôt adoptée par les « Nananais » : planter dans la glace de la rivière une sorte de structure tripode en bois sur une profondeur de 65 cm environ, puis par une corde relier le mât de cette structure à une tour en bois munie d’une horloge… et attendre.

Attendre quoi ? Le dégel, bien sûr ! Car au printemps, en avril-mai-juin, la débâcle des eaux va faire que le tripode se couche dans la rivière en cassant la corde qui fera s’arrêter la pendule !

Vous vous demandez l’intérêt de la chose ? Sachez que des centaines, des milliers de gens à travers le pays ont parié 2,5 $ sur la date du jour, l’heure et la minute à laquelle la pendule se sera arrêtée. En 2014 au printemps de cette année même, le gagnant a empoché la bagatelle de 364.000 dollars (334.880 € au cours du 1er juin 2015), soit le montant du jackpot ! Un joli paquet, non ?

Ca va faire 100 ans que ça dure, et croyez-moi, ce n’est pas près de s’arrêter !

Sur les conseils de Susan, s’impose le tour du village, fait d’une seule rue et de trois transversales (mais malgré ses recommandations, nous ne sommes pas entrés dans l’église).

La route a souffert de l’hiver et des travaux sont en cours pour réparer les dégâts du gel et élargir certains tronçons. Des rouleaux de toile plastique noire sont déroulés sur le sol compressé et recevront vraisemblablement l’asphalte de la chaussée.

DSCN1574Plusieurs arrêts nous sont imposés : une jeune femme casquée d’orange tient un panneau « stop » à la main ; elle écoute longuement des instructions par téléphone, pendant lesquelles il ne se passe rien. Enfin, une longue file de voitures et de camions apparaît en face, précédée et suivie de deux voitures à gyrophares qui s’arrêtent à notre hauteur puisque nous sommes les premiers de l’autre file. Encore un très long temps d’attente avant que vienne se mettre devant la nôtre l’une des voitures équipée derrière d’un panneau « Pilot car follow me » (voiture pilote, suivez moi). La fille a tourné son panneau de l’autre côté « slowly » (lentement.). Cela durera plusieurs kilomètres  et se renouvellera plusieurs fois.

DSCN1575L’obsession de Joyce depuis notre équipée des Keys il y a deux ans c’est la panne sèche : le driver s’arrange désormais pour faire régulièrement le plein afin qu’elle garde sa sérénité… et la nôtre ! Le gérant de l’une des stations service raconte qu’il a eu la nuit dernière une visite dont il se serait passé : s’étant levé parce que ses chiens aboyaient… il a vu qu'un grizzly était dans la cour juste derrière sa maison !

Une agglomération de cars, de voitures et véhicules divers autour d’un grand bâtiment nous a fait penser un instant qu’il s’agissait là de l’entrée du Parc National. Entrés un court moment dans le hall où est agglutinée une foule compacte, nous avons fui les lieux sans attendre. En face, de l’autre côté du parking, les boutiques de souvenirs s’alignent comme à la parade. Il y a quelques jours le Grizzly (rappelez-vous, celui de la supérette qui vend aussi des balles pour armes à feu) le Grizzly donc, nous avait parlé du parc Denali qu’il comparait à Las Vegas,  mais Gisèle pense que c’est plutôt à Lourdes que ça la fait penser.

DSCN1580L’entrée du parc est modeste, mais son Visitor Center est une vaste construction de style montagnard où plans, brochures et documents divers sont à la disposition du public qui peut s’attarder sur la maquette du massif dDSCN1616u Denali, et une reconstitution de la vie sauvage des animaux divers qui peuplent les lieux.

Deux voitures de train bleu et jaune apparaissent sur notre droite : elles constituent le lobby des lodges (dénichés par Bernard sur Internet) où nous dormirons ce soir au retour du Parc National DSCN1586Denali puisque nous avons rendez-vous avec le Seigneur du lieu, le Mont McKinley. Il faut bien reconnaître qu'il est plus beau en photo que dans le panorama où il brille par son absence. Un grizzly en bronze est couché sur une terrasse que les visiteurs prennent visiblement pour siège vu le dos poli du nounours. Je sacrifie bien vDSCN1589olontiers au rite !

Nous avons fait notre part du contrat en venant jusqu’à lui, mais il boude, la tête dans les nuages… alors Bernard en choisit un autre, enneigé dans le soleil, et décide d’en faire la vedette de sa journée ! Un Ranger nous a donné quelques explications avec un impayable accent nasal qui fait immédiatement penser à une caricature des voix de dessin animé.

Faute d’avoP1080079ir pu regarder le McKinley au fond des yeux, allons donc visionner le film projeté par le Parc, qui met surtout l’accent sur la faune et la flore du massif montagneux plus que sur le Mont lui-même qui n’est là qu’en décor. Gisèle est déçue : tout ceci n’a rien à voir avec Yellowstone… et encore, elle n’avait pas tout vu !

Retour au wagon bleu et jaune du lobby où est affiché un avis à l’attention de la clientèle : un moose (élan/orignal) rôde dans les parages, il vaut mieux être prudents car il peut charger dangereusement.

DSCN1620

Nous sont attribuées deux chambres voisines, et un apéro-pique-nique improvisé nous réunit au soleil sur le gravier devant le lodge en sirotant de la bière d'Alaska.

Il est 8 pm. Dodo pour tous, sauf pour moi qui veux compléter le carnet de route..

Je tiens à rappeler que les Ricains considèrent que le Mt McKinley est plus haut que l'Everest, et donc serait la montagne la plus élevée du monde : l'Everest repose sur un plateau alors que le Denali jaillit d'un jet depuis le sol. Voyez les shémas si vous voulez suivre...

P1080080P1080081