26 juillet

P1080040Il est 10 o’clock lorsque je m’éveille enfin et Joyce est partie depuis longtP1080042emps ! Le Captain Ros nous attend au Vista Restaurant à 11 am pour le brunch, et je suis déjà harnachée smart (élégante) lorsque ma co-turne rentre, étonnée que je n’aie pas oublié l’invitation. Le Captain Ros entouré de quelques officiers, accueille chaque guest en inclinant la tête sans aucun contact physique (safety health = santé préservée). Nous sommes conduites à une table de huit où est déjà aP1080048ssis un couple de Floride, rejoint bientôt pP1080050ar quatre Canadiens. Un cadeau est offert à chaque lady : un sous-verre en faïence de Delft avec un motif bleu (of course) d’un bateau de la Holland America Line. Ce doit être mon troisième…

Trinquons au champagne californien avant de porter notre choix sur le menu où le saumon est à l’honneur, décliné deux foisDSCN1267. Mais le menu est superflu, nous n'avons pas à choisir et chacun aura le même  : saumon pour tous et une boule de galce servie sur une compote tiède de fruits divers ! J'ai connu olus de faste à la table du commandant.

Nous sommes libres une heure plus tard, en dépit du long speech du Captain !P1080058

PourquoiDSCN1268 ne pas retourner au Main Desk pour mes jumelles ? Bien m’en a pris : elles ont été déposées ce matin…

J’avais fait un tour au casino hier soir avec l’intention de jouer pour les perdre les 10 $ que je m’accorde à chaque voyage aux USA depuis 22 ans : je n’ai jamais augmenté mon crédit.Séisme Anchorage Surgissant soudain derrière moi qui suis assise devant le bandit manchot, Gisèle en forme retrouvéP1080086e est avec Bernard ironique qui trouve que je joue « petit »… Mais moi Môssieu, mon challenge n’est pas de gagner, mais de voir combien de temps je mettrai à perdre ma mise…

Dix minutes pour dix dollars, je crois avoir déjà fait mieux une fois ! Mais j’ai tout de même gagné il y a quelques années à Bâton Rouge (capitale de la Louisiane) sur un bateau-à-roues-casino qui naviguait sur le Mississippi jusqu’à Natchez (ville dite antebellum parcequ’elle est intacte, n’ayant pas été détruite au cours de la Guerre de Secession). Autour de 50 $ ou un peu plus si j’ai bonne mémoire… que j’avais partagés.

Une Séisme Anchorageconférence sur les glaciers et volcans d’Alaska m’apprendP1080078 que les tremblements de terre y sont quotidiens mais diversement ressentis. Celui du 27 mars 1964 qui détruisit Anchorage faisant 119 morts dont 112 par le tsunami qui a suivi, avait atteint la magnitude de 9,1 sur l’échelle de Richter ! La plaque tectonique marine qui s’insère sous celle du continent explique ces bouleversements et activent la chaîne deP1080080s volcans qui, depuis les Aléoutiennes, cernent la côte Pacifique en arc de cercle. Question à 100 $ : quelle est la plus haute montagne du monde ? Bien P1080081sûr, les Français connaissent la réponse : c’est l’Everest, et ils n’ont pas tort. Mais les géographes de l’Oncle Sam ont une autre vision de la chose. Selon eux, c’est le Mont McKinley, qui a le plus grand dénivelé entre son sommet et son pied : 5.500 m. En effet, si l’Everest touche le ciel, sa masse P1080183est posée sur un plateau d’altitude. Bernard à qui je pose la question dans la soirée, me cloue le bec, mais c’est qu’il a lu mieux que moi le Guide Gallimard… et si je lui donnerai ses 100 $, ce sera pour payer ma quote-part de location de la voiture.  

J’ai investi une table du Lido au 9e étage pour profiter de l’Océan Pacifique un peu gris sous un ciel chargé. Aucun bateau à l’horizon. Les Alaskaïens pêchent-ils autre chose que le saumon ?

Ping et Scott disputent ce soir la finale du concours de danse, chacun avec un(e) professionnel(le). Nous devrons manger avec un lance-pierre un menu sans doute écourté afin d’être au premier rang pour                                                                          

P1080186

                                                                                                                                                                   représenter le team de leurs supporters. La compétition est prévue à 9.30 pm au Vista Lounge, et il y a toute la longueur du bateau à parcourir.

Le desembarkment va se faire demain à Seward et des étiquettes codées nous ont été délivrées. L’organisation est parfaite et relativement rapide malgré le nombre important de passagers (près de 2.000). Les bagages devront être déposés à la porte des cabines ce soir et nous devrions les retrouver dans le hall d’arrivée, à la place indiquée par le code ; pour nous Groupe 1 Noir.

La croisière s’achève, mais il nous reste encore une semaine de découvertes.

Tout le pP1080147ersonnel de service, cuisiniers, gâte-sauces, grooms et serveurs, dP1080151éfilent en faisant tourner les serviettes. C’est la tradition et elle se déroule dans une ambiance bon enfant qui réjouit les passagers auxquels on dit adieu, puisque c’est le dernier soir et tout le monde débarque demain matin à partir de 8.30 am.

Tout a été OK. Joyce m’avait réservé un fauteuil au premier rang, mais j’aurais dû aller à la corbeille dominer la scène : les yeux sont à la hauteur de la scène. La troupe du bord, les Cats, entame à 14 une démonstration enlevée, avant que le présentateur n’annonce la finale du concours où six finalistes se disputeront l’honneur d’être le meilleur danseur de la croisière.  

J’ai bien peur que la vidéo que j’ai prise ne vaille pas tripette, mais j’ai fait ce que j’ai pu pour enregistrer la magistrale démonstration de tango que Ping nous a offerte. Scott passe juste après pour un cha-cha et je suis surprise de le découvrir si décontracté, souple comme un chat et un brin désinvolte ! Moi qui le trouvais un peu coincé depuis 20 ans que je croyais le connaître !

Ping va passer la troisième et obtiendra trois 10 du jury souverain. J’avais raison, ma vidéo est totalement ratée. Scott est le suivant et sera noté de deux 9 et un 7.

Le dernier est un tout jeune homme qui, avec un rock très enlevé et des mimiques expressives, met le public dans sa poche et emporte tous les suffrages. Noté comme Ping de trois 10, il est proclamé grand vainqueur sous les applaudissements. Mais nos concurrents à nous  s’en sont bien tirés et ils sont chaleureusement félicités par leurs supporters familiaux et les Français qui traînaient par là.

Go to bed et fermons les valises qui doivent être déposées dans la coursive avant minuit, étiquetées à nos noms et frappées du 1 BLACK. Joyce, bien sûr m’a devancée, mais je dois faire tri de ce qui est trop encombrant ou trop lourd sans pour autant oublier des objets ou vêtements. Il est 11.30 pm lorsque je dépose enfin mes deux sacs, puisque j’ai dû en acheter un à géométrie variable et à roulettes… et la porte de la cabine s’est refermée derrière moi ! Je n’ai, bien sûr, pas sur moi ma carte magnétique ! Joyce qui sur son lit consulte mon guide d’Alaska, met du temps à réagir aux coups frappés à la porte. Bien sûr, quand elle vient enfin ouvrir, elle voit que, sauf mes sacs et une valise voisine, tous les bagages de notre coursive ont déjà été enlevés… et la voilà inquiète. Et si les miens ne se retrouvaient pas avec les autres demain ? Et si… et si…

Be cool ! Don’t worry… I am optimistic and I was on time…