Niveaux de recul ou d'avancement du glacier

25 juillet

En d’autres temps, nous eussions (eh oui ! l’imparfait du subjonctif s’impose ici !) fait un feu de joie familial sur la plage à l’Ermitage pour célébrer la St Jacques…

Indiens de Glacier BayAujourd’hui, l’Oosterdam pénètre à petite allure dans le fjord de GIndiens à Glacier Baylacier Bay et ira se placer face à la masse imposante du Glacier Margerie. Des cartes ont été distribuées hier qui expliquent qu’en 1680 le glacier était beaucoup plus éloigné et que les Indiens nus vivaient sur la côte. Puis une période glaciaire suivit autour des années 1745 dont 1750 fut la plus  extrême et qui fit s’étendre les champs de glace très loin dans la baie. Puis le cycle de récession reprit à la fin du XVIIIe siècle et continue de nos jours où le glacier recule chaque année un peu plus.

P1070951Je me suis assise à la table d’un couple de Virginiens qui insistent P1070948pour que je sacrifie au rite de la Deutch pea soup et la lady va elle-même d’autorité m’en chercher une tasse ! L’Oosterdam s’enfonce dans le fjord à vitesse réduite sous un ciel dont les nuages semblent posés à mi-hauteur sur un plateau invisible. Il n’arrivera au pied du glacier que vers 1 pm… et je suis déçue du spectacle… A lire la brochure et le guide book, je m’attendais à un front de P1080013glace infiniment plus large, plus haut, moins gris aussi. Ne 08_Perito_Moreno_23croyez pas que je crache dans la soupe comme disent si poétiquement nos compatriotes, mais lorsqu’on a vu,  admiré et marché sur le Perito Moreno d’Argentine, rien ne peut approcher la beauté parfaite et bleutée de ce dernier. C'est un moment dont nous aimons à nous souvenir lorsqu'on se retrouve eentre copains. En quittant mes Virginiens, j’ai dû laisser mes jumelles sur la table…

Au CroP1070966w’s Nest, Jade et Allison, les deux benjamines P1070972de notre équipe prennent la pose avec moi sur le pont mouillé mais devant le glacier !

S’il en était besoin, il faut bien achever de convaincre mes petits-fils (les 5 ti-mecs) que leur grand-mère est définitivement aussi crazy qu’ils le soupçonnent et je me mets en tenue pour me faire tirer le portrait sur le pont extérieur devant le glacier. Mais l’Oosterdam a déjà viré de bord pour rejoindre la haute mer et la vedette du jour s’est éloignée. Qu’importe ! Pari tenu : il fait 2° et c’est très supportable en maillot de bain sous la pluie fine si la séance de pose ne se prolonge pas trop longtemps. Mariner daDSCN1266ns un bassin d’eau chaude bouillonnante eP1080028st un plaisir délicat qui ragaillardi son homme  (!)

L’épaisse couche des nuages ne s’est pas entr’ouverte un seul instant pour laisser filtrer le rayon de soleil qui aurait peut-être donné au Glacier Margerie un air moins tristounet. 

On a jeté quelques seaux de glaçons dans la piscine extérieure du pont arrière, une quinzaine de baigneurs plongent au signal : je me suis contentée d’y descendre par l‘un des escaliers poDSCN1260ur quelques brasses symboliques dans une eau tout juste dégourdie, mais supportable. La nuit va tomber vite, et donne un peu la nostalgie des soleils de minuit de l’an dernier en Norvège… J’espérais bien ici voir se prolonger des couchers de soleils jusqu’à pas d’heure, mais Miss Météo regarde sans doute ailleurs.

Mes jumelles n’ont pas été remises au main desk, et j’en suis surprise : jusqu’ici, j’ai toujours retrouvé ce que j’avais oublié ou perdu sur le bateau.  Ce soir c’est formal : il faut s’habiller élégamment, comme presque toujours les jours en mer.  

DuraDSCN1258nt le dîner où Gisèle n’est pas apparue, encore trop affaiblie poDSCN1263ur faire autre chose que dormir, Bernard dit avoir été réveillé au milieu de la nuit par des mouvements étranges du bateau. Depuis, il a su qu’il y avait eu un tremblement de terre, ce qui explique ces perturbations marines qui ont fait trembler le bâtiment… Ils sont à l’étage 4,  Joyce, moi et les autres membres de la famille au niveau 7, c’est la raison pour laquelle nous n’avons rien perçu… Et puis ; nous avons lesommeil lourd !

Train qui déraille, secousse tellurique, on peut dire que la croisière ne s’amuse pas tant que ça ! Même si nous sommes, Joyce et moi, les invitées du commandant au lunch du lendemain à 11 h, en tant que Mariner ***.  Nous ne serons pas les seules, bien sûr, et il n’est pas certain que le Captain Ros soir présent…

Nous verrons bien ce que demain nous réserve en mer.

Carte Glacier Bay