Vous avez compris que la vidéo de la traversée du Canal de Panama a pu être mise directement sur le blog grâce aux conseils avisés de l'ami Marcel le Ch'ti, qui sait se rendre disponible pour me tirer d'affaires. Grand merci ! 

63 – Mer des Caraïbes – en mer

Mardi 8 mars 2011

Depuis hier soir, j’essaie en vain de me connecter à Internet… Bernique ! Si je n’y parviens pas du bateau, j’irai demain au terminal du port pour expédier mes mails. J’y suis encore à pester contre la lenteur du processus, et DSCN2966DSCN2969quand je crois avoir décroché la timbale… pfuittttt ! c’est parti !

Onze heures et je devrais être déjà au Culinary Center où Lorna Yee, jeune « chef » chinoise doit faire une démonstration d’un plat de pâtes aux quatre fromages avec lequel elle a gagné un concours prestigieux, et un dessert au chocolat… Décidément, rien de sensationnel. Je préférais la cuisine inventive de Marisol.

Je tire des plans sur la comète pour savoir comment rapporter mes bagages, et décider de ce que j’abandonne.  Puisque je n’ai droit qu’à un seul bagage, le mieux est que j’achète à l’aéroport de Miami une très grande valise, dans laquelle je mettrai celle de l’aller + le sac de voyage dela Holland AmericaLine. Celui, plus petit, que j’ai acheté à bord devrait pouvoir m’accompagner en cabine avec les choses excédant les 23 kilos auxtorisés. Une femme m’a cependant conseillé d’aller me renseigner au service du deck 4 qui s’occupe d’expédier par Fedex les bagages dont les passagers ne veulent pas s’encombrer.

DSCN3176L’aquarelle commencée ne rend pas ce que je veux (un coin de canyon de roches rouges encaissé avec une petite cascade). Il faut que je contraste davantage, mais je devrais pouvoir l’arranger à mon goût.

Le dîner est sur le thème « chapeau de Panama ». N’ayant pas les miens restés en chambre froide dans leur coffret, nous allons prendre celui de Mexico trouvé sur nos lits. Mais la plupart des participants sont coiffés du « vrai de vrai », même si ceux de noDSCN2983s DSCN2977serveurs ne portent pas sur le ruban intérieur l’estampille Equator (seraient-ils des imitations made in China ?). Solé vient nous faire un pliage savant dont il tire un poisson avec une feuille de menu. Il recommence pour moi la démonstration que je filme. Il a un visage d’adolescent, et comme nous lui avions demandé son âge, il avait répondu : « sixteen » (seize ans), ce qui n’avait étonné personne. Puis il a fini par nous montrer qu’il est né en 1978 et qu’il va avoir 33 ans ! Il nous a bien eus…

Le show d’aujourd’hui a été une totale réussite : Brad Cummlings est un ventriloque avec trois DSCN2989faire-valoir auxquels il a fait dire des choses que j’arrive à comprendre. Le principal partenaire est un bébé dinosaure qu’il sort de sa coquille, qui cherche à être adopté et le demande à la cantonade. Je suis un moment sur la sellette, mais le choix définitif est un certain John, qui a fini par être assis sur l’un des genoux du ventriloque qui n’a plus son dinosaure (puisqu’il a été adopté). John, donc, doit le remplacer. Bien entendu, ils s’étaient entendus auparavant, car le numéro hilarant, a été parfait, John ouvrant la bouche au bon moment pour donner l’illusion qu’il donnait la réplique.

Ils ont eu les applaudissements qu’ils méritaient. 

Chacune trouve sur son lit des sangles de valises qui devraient faciliter le bouclage des bagages.

Une tentative d’ouvrir Internet se solde encore par un échec, et c’est déjà le 9 mars en France…

 
Solé... qui n'a pas 16 ans !

63 – Mer des Caraïbes – en mer

Mardi 8 mars 2011

DSCN2993DSCN2996Joyce est levée depuis 6 h, le bateau est encore en mer, et le départ de la visite d’Aruba (dont Oranjestad est la capitale) n'est prévu qu'à 8.30 h. Heureusement, elle est revenue à la cabine un peu avant 8 h, car j’étais encore à m’acharner à décrocher Internet… Oranjestad vient du nom de la famille d’Orange, les souverains des Pays-Bas, et Beatrix est représentée par un gouverneur, qui, pour la première fois, est un natif d’Aruba.

Le sable blanc des plages est d’origine corallienne, mais la côte nord est rocheuse et rappelle la pointe des Châteaux guadeloupéenne. Le phare qui jusqu’en 1961 fonctionnait au gaz, a été électrifié, mais ne sert plus que comme vigie. Le GPS l’a rendu obsolète, comme presque tous ses semblables.

DSCN3019Une explDSCN3001oration dans un bateau à coque percée de fenêtres qui navigue sur les fonds marins poissonneux donne aux visiteurs l’illusion d’être dans un sous-marin. Une épave de cargo est le refuge de centaines de poissons et des bébés-sardines avancent par milliers en longs bancs serrés. Voilà qui augure bien des futures grillades estivales que feront les Français ! Les photos sont décevantes par rapport à ce que l’on peut voir, même si les tons rouges sont absents sous la mer.

La grande fierté de l’île est un pont naturel que l’océan a creusé dans la côte rocheuse, auprès duquel les vagues se fracassent en panaches légers. Peu de maisons dans cette DSCN3113DSCN3121partie d’Aruba, les villas se serrent sur la partie de l’île près des plages de sable blanc. Tous les hôtels de luxe sont groupés près d’Oranjestad, et le Ritz est en construction que la population espère bien être le dernier. Un amas de pierres gigantesques dont je n’ai pas compris l’origine est surmonté d’un plateau qui permet d’observer l’horizon où, par temps clair, on voit les côtes du Vénézuéla.

Au terminal du port, j’ai pu enfin envoyer mes courriels et Pierre a pu voir que je me suis souvenue de son anniversaire. Ouf !DSCN3097

Pourquoi suis-je allée à la messe que célébrait le Father Leary ? Pas pour prier… peut-être pour lui faire un geste d’amitié. La salle est pleine avant l’heure, et je fais une entrée remarquée à 5 h moins 2 minutes. Sont présents des gens que je n’aurais pas cru catholiques, et qui suivent avec ferveur le déroulement de la cérémonie. A un moment, chacun s’est levé pour passer devant le prêtre et j’ai pensé rester assise. Mais ce n’était pas la communion. J’avais oublié que nous sommes le lendemain du Mardi-gras : aujourd’hui est le Mercredi des Cendres, et le prêtre, en faisant une croix (de cendres) sur le front de chaque participant, lui rappelle qu’il retournera en poussière. La communion a été donnée à la fin de la messe moment où j’ai pu m’éclipser discrètement. Depuis combien d’années n’avais-je pas reçu l’onction des cendres ? J’ai fait le compte : 68 ans…

Au dîner, Marilyn qui m’avait saluée d’un sourire au cours de la cérémonie, en a parlé à Joyce qui me l’a redit… d’autant plus que la voisine de messe de Marilyn m’avait vue aussi, et que de me voir là lui était agréable. Ce microcosme de bigotes commères m’agace au plus haut point.

Descendues un instant à la cabine avant le show, nous avons trouvé un gros médaillon commémorant nos cent jours de croisière. La troupe du Prinsendam s’est donnée à fond pour une revue légère intitulée « Las Vegas » où leurs évolutions sur scène donnent le vertige…  et cependant le bateau roule pas mal d’un bord sur l’autre.


Elvis est de retour ?

DSCN3162DSCN3164Ce n’est pas fini : au Lido nous attend la soirée-chocolat-dessert Extravaganza, où les pâtissiers du bord sont fiers de montrer leur savoir-faire, et même si des impatients ont déjà entamé les chefs-d’œuvre, je les prends en photo en félicitant ceux qui les ont faits.