J'ai repris les pinceaux... mais je les pose souvent ! Parce que je suis repartie "à fond les gamelles" comme disent mes petits-fils, dans la généalogie, et avant de partir pour une semaine de recherches (en fait cinq jours) aux Archives Départementales à Angoulême, je vous livre ma dernière oeuvre, pas tout à fait finie. J'ai beaucoup aimé faire la cascade et les reflets de l'eau, et ai placé des flamboyants là où, sans doute, ils ont peu de chance de fleurir. On parle bien de licence poétique... y a-t-il une expression pour la licence picturale ? Etape_3

Mes recherches ont un but précis : essayer de comprendre pourquoi l'arrière-grand-père de mon mari a préféré dire à ses enfants qu'il avait été un "enfant trouvé", plutôt que de leur dire la vérité, banale : né de père inconnu, il connaissait sa famille maternelle, dans laquelle il avait grandi. Son contrat de mariage, tout comme son acte de mariage, mentionnent l'identité de sa mère. Pourquoi ce déni ?

J'espère pouvoir dénouer l'écheveau de cette énigme. Je serai absente jusqu'au 10 août.

Bonnes vacances à tous !