09 décembre 2016

Fais dodo et laisse bon temps rouler !

Nous les cinq Nantais sommes les seuls du groupe qui n’avons aucune attache familiale avec les Cajuns d’Acadie ou de Louisiane. La nuit est tombée lorsque nous arrivons à Lafayette pour le « fais dodo » traditionnel. Car nous voilà entrés non seulement en Louisiane, mais nous sommes  au cœur du pays (a)cadien ! La Louisiane, le plus français des états d'Amérique du Nord fondé au XVIIe siècle, a connu le Grand Dérangement en 1755, lors de l’arrivée des Acadiens après leur déportation du Canada, chassés par les... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 18:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

08 décembre 2016

Frogmore la plantation de coton n'est pas le Tara de Scarlett !

En route maintenant pour Frogmore Plantation à Ferriday. C’est la première fois que j’ai l’opportunité de visiter une plantation de coton, et celle-ci couvre 700 hectares ! Il y a peu de coton en Louisiane, l’agriculture étant principalement axée sur maïs, riz, soja, légumes dont la patate douce. C’est la pleine saison de récolte du coton, mais la visite commence dans un vieux bâtiment de bois qui est aussi le musée de Frogmore, où est projetée une vidéo en français que nous commente ensuite la propriétaire des lieux qui souligne... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 18:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 décembre 2016

Nous entrons en Louisiane !

Ici, nous sommes en Louisiane, l'état du Mississippi est sur l'autre rive du fleuve Nous avons eu tort de ne pas petit-déjeuner à l’hôtel en Louisiane où nous avons dormi, car l’accueil qui nous est réservé dans celui du Mississippi a été inversement proportionnel à nos attentes. Un personnel totalement dépassé qui proposait un café clairet servi après une longue attente, et au lieu de thé vert, servait une sorte de tisane… Pas de pain ni viennoiserie : comme d’autres, j’ai dû me contenter d’un pâton mal cuit et me suis... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 00:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 décembre 2016

Bronzette au soleil

Demain lundi, j'aurai d'autres chats à fouetter et je risque d'oublier Lakévio : alors je prends un peu d'avance ! Ah qu’il est doux de ne rien faire en se dorant au soleil ! Sur les planches de Deauville, la Promenade des Anglais à Nice ou sur la Croisette à Cannes, on ne parle plus que de cela : il FAUT avoir le teint hâlé pour être à la mode ! Ben oui… c’est nouveau… ça vient de sortir ! Pendant si longtemps, les élégantes ont protégé leur carnation sous des ombrelles afin d’en préserver la blancheur... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 23:12 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
02 décembre 2016

Natchez le steamboat

  Puisque l’autoroute la contourne, nous ne traverserons même pas Jackson la capitale du Mississipi, pour filer à Natchez qui le fut un temps, mais plus tard détrônée au profit de la première. D’abord nommée Fort Rosalie, la ville de Natchez tient son nom de la tribu indienne qui occupait les lieux quand arrivèrent les Français à la fin du XVIIe siècle et fut la première colonie établie sur les rives du Mississippi. Les choses se gâtèrent quand en 1728, le commandant du fort expropria les Amérindiens de leurs terres pour... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 19:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 novembre 2016

L'autre King de Memphis : le grand Martin Luther

Il y a un troisième King à Memphis, celui qui fut assassiné en 1968, et nul n’a oublié son nom : Martin Luther King. Ce pasteur baptiste, adepte de la non-violence a milité contre la ségrégation raciale que subissaient les Noirs et pour l’obtention du droit de vote. Lauréat du Prix Nobel de la Paix, sa notoriété aussi était universelle. I have a dream : ”J’ai un rêve” a-t-il dit au cours de la Marche pour la Liberté à Washington DC. Il rêvait d’un pays où les hommes naîtraient et vivraient égaux. Venu à Memphis soutenir la... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 00:32 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

29 novembre 2016

Un sauveteur courageux... et Sun Studio d'où est parti Elvis

L’hôtel est en réfection… et les ouvriers sont assurément des pros de niveau moins 10 ! Notre chambre sent le tabac froid et n’a certainement pas été aérée depuis longtemps… Nous n’avons pas été réveillées (ce que contestera Francette toujours aussi sûre d’elle) et il faudra faire fissa pour être à l’heure au départ. Le croirez-vous ? Il y a, bien sûr, une pyramide à Memphis qui faute de Nil, se mire dans le Mississippi. Tout à côté du Visitor’s Center où s’élèvent les statues de bronze d’Elvis et de BB King. On peut... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 13:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 novembre 2016

L'épicerie endormie

  Je semble endormie au fond de ce qu’on pourrait croire une impasse écrasée par la masse des immeubles qui m’entourent… Mais ce n’est qu’une illusion, je ne dors pas… je suis morte depuis le jour fatal où mon dernier propriétaire a cloué sur ma belle façade ces planches immondes qui me déshonorent. Car moi Monsieur, j’ai eu une belle vie dans un passé pas si lointain, une vie pleine de conversations, de papotages, de discussions ponctuées par le rire des enfants qui accompagnaient leur maman rien que pour le plaisir de voir... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 12:15 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
25 novembre 2016

Le lèche-vitrine ne déçoit personne et la foule bon enfant déambule flegmatiquement. J’avais gardé le même souvenir de ma première virée il y a trois ans. L’expression Hillbilly littéralement traduite signifie « gars des collines », mais c’est surtout le mot qui définit un plouc, un péquenot, un bouseux, un minable de la cambrousse. Hillbilly boogie est le terme par lequel on désignait la musique traditionnelle des Blancs, par opposition au Rhythm and blues, la musique des Noirs, avant d'être remplacé par l'expression... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 17:56 - Commentaires [7] - Permalien [#]
22 novembre 2016

Beale Street à Memphis, berceau du blues

    La soirée est prévue sur Beale Street, officiellement reconnue comme étant le berceau du blues. Chaque soir, la police ferme les deux extrémités de la rue qui est réservée aux piétons, et il y a foule !           Une foule bon enfant se presse dans la rue, et le BB Kings Blues Club attire l’œil des badauds qui ne peuvent manquer son enseigne gigantesque. Les vitrines qui vendent tout et n’importe quoi ayant ou non rapport avec le blues, offrent un vaste éventail de... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 18:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]