03 septembre 2018

C'est la rentrée !

C'est la rentrée en rimes croisées Pour la rentrée, Lakévio ne nous a pas fait de cadeau ! Pensez... écrire un "dizain" en rimes croisées ! Keksessa ? Oh, simplement un semblant de poésie en dix vers, mais en syllabes libres si l'on a bien suivi l'exemple qu'elle nous donne sans toutefois l'exprimer clairement... Je me suis donc livrée à un délire qui n'a de poétique que l'intention de ne pas déplaire à la maîtresse ! Accrochez-vous... si vous pouvez ! ... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

29 août 2018

On rentre à la maison ?

Mon sac de voyage bleu, cadeau de la « Holland America Line » que j’ai tellement aimé et avec lequel j’ai tellement baroudé ne reviendra pas avec moi. Je dois l’abandonner le cœur serré : il est déchiré et peut laisser son contenu s’échapper… C’est bête de s’attacher à des choses aussi dérisoires. Mais il est relié à tant de souvenirs et de voyages exceptionnels dont je n’aurais jamais osé rêver ! Qui va s’asseoir sur le sac « Lulu Castagnette » qui a beaucoup de mal à se fermer ? L’étui de mon appareil... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
28 août 2018

Ici les cigales ne chantent pas

Aujourd’hui est prévue une sortie en catamarans, mais je préfère ne pas y participer activement, le soleil me fait peur et il n’y a rien pour s’abriter. A l’UCPA de St François, Lubin, qui  connaît les trois AAA depuis des décennies, s’est occupé de tout et les deux catamarans sont prêts à notre arrivée. On m’a installée à l’ombre tordue d’un arbre qui a connu tant de cyclones et que je connais bien pour y avoir pris des bains de soleil à ma façon : à savoir, vêtue de T-shirt couvrant ou enveloppée d’un paréo protecteur.... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
27 août 2018

Les boîtes à sucre

Antoine et Maria m'ont proposé d’aller faire un tour jusqu’au village artisanal de Ste Anne. Mais auparavant, stop dans une galerie d’art où des peintures d’artistes locaux ou haïtiens sont exposées, mais dont les prix donnent tout de même à réfléchir… Le gérant du magasin nous récite d’un air blasé la liste de tout ce que l’on peut trouver chez lui. Le village suivant offre plusieurs boutiques qui vendent de l’artisanat. Pendant que je choisis des épices à l’extérieur, Maria trouve LA boîte de sucre que je cherche pour remplacer... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
26 août 2018

Les splendeurs du lagon

Nous sommes attendus par Max à la marina de St François où le Quiet est presque le voisin du Gros JeF. M..., la petite Merveille de son papa a maintenant huit ans, lui ressemble et est devenue longiligne . Elle a beaucoup d’assurance et nettoie avec méticulosité au jet les traces qu’auraient laissées des pieds nus. Elle a confisqué toutes les chaussures avant de nous laisser monter à bord. J’ai été la dernière à poser les pieds (nus) sur le pont, accueillie par un comité d’accueil attentif à ce que ne chute pas la reine-mère !... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
25 août 2018

Journée cocooning

Réveil à 9.30 h tout le monde est sur le pont, et c’est « journée pluie » qui commence = farniente… Lecture, mots croisés, rédaction de ce présent journal et les torrents qui se déversent sur le jardin et la terrasse, où deux petits adams se laissent doucher à grands cris joyeux. Où est passé l’étui de mon appareil photo ? Je vais mettre Hercule Poirot sur le coup. Demain était prévue dans le lagon de St François la journée « Do nuts », ces énormes boyaux circulaires jaunes ou orange surmontés d’un... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

24 août 2018

Comme le monde est petit !

Tout le monde est parti lorsque je me réveille à … 10.54 h ! Un mot laissé sur la table me prévient qu’après leur séance de planche à voile, Hélène et Bernie m’emmèneront à Ste Rose, au « domaine » d’Axel, sur l’autre aile du papillon qu’est la Guadeloupe. J’y trouverai probablement au supermarché du village les boîtes de sucre que je veux rapporter, quasiment introuvables ailleurs : des petites cases créoles et la maison Zévalos, vestige d’une construction louisianaise montée ici peut-être faute de n’avoir pas pu... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 août 2018

Marguerite, c'est ici qu'on se sépare pour un moment...

Je suis la dernière levée, comme d’habitude, mais je me réveille tout juste ! j’ai la chance de dormir profondément et si j’ai parfois des insomnies, elles se comptent par an sur les doigts de la main ! Dans une boutique d’articles de pêche du Moule où, avec Antoine,  elle achetait du gros fil pour le cerf-volant de Joan, les deux vendeuses ont  voulu plaisanter en lui demandant si elle allait pêcher… parce qu’une femme… n’est-ce pas ? ça laisse cela aux hommes… Pour .leur clouer le bec, Antoine a sorti son... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 août 2018

Rendez-vous avec les reines de la mer

Nous avons invité 7 langoustes pour ce soir : une par personne. Elles attendaient le client chez le pêcheur, seront grillées à l’antillaise et auparavant, auront fait un stage au congélateur afin de les endormir.   Mon courrier a été posté, j’ai pu continuer ce journal à l’ombre sur la terrasse dans une chaleur étouffante malgré la brise des alizés venue de la mer toute proche.   Hélène a pris plaisir à reprendre la planche à voile après 15 ans  pendant lesquels elle y avait quasiment renoncé. Bernard... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 14:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 août 2018

La sérénade des mini-grenouilles

Pas encore 10 h lorsque j’émerge enfin. J’ai « durassé » hier soir jusqu’à ce que le livre me tombe des mains, et j’ai enfin compris comment le frère de l’héroïne avait pu se procurer les 20.000 francs, et garder le diamant crapaudé : c’est que l’auteure range ses chapîtres dans un ordre dispersé et que je n’avais encore pas lu les faits antérieurs placés bien après la dilapidation desdits biffetons par la mère !  Marguerite, tu me fatigues et tu me fais poser des questions qui me font passer pour une mémé... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]