14 janvier 2019

On emménage ! Un dernier regard avant de fermer définitivement la porte et déposer les clés chez la concierge. Jeanne se tient contre moi tandis que les souvenirs affluent et me serrent soudain la gorge. Mes parents s’étaient installés provisoirement croyaient-ils, dans ce décor miteux en 1939 à leur arrivée à Brest, le temps que la nouvelle maison soit terminée et prête à recevoir la famille. La guerre, puis l’Occupation, avaient ralenti, puis stoppé toute construction avant que les bombardements alliés ne ravagent la ville,... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 05:39 - Commentaires [15] - Permalien [#]

17 décembre 2018

Evitement

Mon phare du Bout du Monde Qui a envie de passer Noël sur une île déserte ou au bout du monde ? Oui, non, peut-être ?... Pourquoi ?   Me voici tout juste débarquée de la navette qui, deux fois par mois, relie l’îlot désert ou presque de Northland du continent écossais. Sandy et Fergus ont accroché les couronnes de Noël aux fenêtres du cottage qui jouxte le phare de White Cliffs dont ils sont les gardiens, et les uniques habitants du lieu. J’avais immédiatement accepté leur invitation à partager avec eux Noël, malgré... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
10 décembre 2018

Je pense donc je suis

Je pense, donc je suis Aquarelle d'Andrew Wyeth                             Ce n'est pas à René Descartes, mais à Blaise Pascal, mon Auvergnat préféré, que j'emprunte cette jolie maxime que vous devrez caser dans votre devoir avec le sujet qui vous sied ! "Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie" (Pensées) Vous penserez et vous serez là, lundi, j'espère ! La radio a annoncé une... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
03 décembre 2018

La robe bleue

Elle déteste sa robe bleue Après des Oh ! Après des Ah ! voici le point sur le  i. Je n'en veux pas dans votre texte. Jeanne boude : elle ne veut pas accompagner ses parents à la fête préparée secrètement en l’honneur de Jacques, son grand-père dont l’âge vénérable approche les cent ans. Elle l’adore et est toujours prête à écouter les anecdotes de sa turbulente adolescence, vécue près des forêts tourangelles, où, le jeune « Coco » a concocté tant de tours pendables avec les autres chenapans de son âge… Jeanne... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
30 novembre 2018

Kostroma Avant la révolution, une stèle avait été préparée pour recevoir des statues de la famille impériale et des bas-reliefs sculptés sur ses faces. Le tsar et les siens disparus et hors circuit, quelqu’un se souvint de la stèle. On gratta les bas-reliefs qui n’étaient plus au goût du jour et on remit les sculpteurs au travail pour célébrer la vedette qui logeait désormais au Kremlin : Wladimir Oulianov dit Lénine. La statue est désormais sur sa stèle dans un jardin public face à la gare fluviale, et notre guide propose un... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 18:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 novembre 2018

Kostroma 3ème ville de l’Anneau d’Or que nous visitons avant de descendre vers le Sud La visite commence par la Place Rouge (rouge étant pris dans le sens de « beau »). Catherine ll serait à l’origine de la disposition des rues autour de cette place. Alors que les architectes lui soumettaient leurs plans, la tsarine aurait jeté son éventail sur la table et c’est ainsi que ces derniers conçurent sept rues partant de la dite place. Mais les autochtones ne l’appellent que « la poêle à frire » tant il y fait chaud... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

28 novembre 2018

Matriochkas en devenir...

Un cours de peinture sur matriochka est proposé avant l’arrivée à Kostroma. Pourquoi pas ? Il y a le choix entre une seule poupée en bois plein, ou trois qui, creusées, s’insèrent les unes dans les autres et sont déjà dessinées au pyrographe. C’est celle que choisit Hélène pour moi. Je me trouve à la même table qu’une dame et nous avons beaucoup bavardé, un peu déçues du silence de notre « coach » qui ne parle il est vrai que le russe ; nous attendions des explications sur l’histoire de ces poupées si... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 14:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 novembre 2018

Mercredi 12 septembre Hélène s’est levée cette nuit pour photographier le passage d’une écluse. Photos réussies. Réveil 6.30 h et départ à 8 h pour Yaroslavl, l’une des plus anciennes villes de Russie, la plus grande de l’Anneau d’Or, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, fondée par Yaroslavl le Sage 150 ans avant Moscou et elle abrite 77 églises. Anne, l’une des filles du souverain épousa Henri 1er et devint reine de France en 1051. Le Sage fonda Yaroslavl vers 1008 à l’endroit même où il affronta et tua un ours... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 02:57 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
26 novembre 2018

J'écoute pas ! J'entends...

J’écoute pas ! J’entends…  J’avais bien senti qu’il se préparait quelque chose. Julien, mon fils, mon adoré, mon unique amour était sous l’influence de cette voleuse d’enfant qu’il a épousée le mois dernier contre ma volonté… J’avais bien tenté de lui ouvrir les yeux, mais il n’a rien voulu savoir : cette gourgandine sans morale le manipule et elle a réussi à se faire passer la bague au doigt. Il m’a abandonnée, moi, sa mère, qui avais tout sacrifié pour son bonheur à lui. A la mort de son père, j’ai tenu à déménager... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
19 novembre 2018

Conduite de nuit

Incipit... Excipit 1) Commencez impérativement votre devoir par la phrase suivante : "Voici l'heure où commence l'histoire de Germaine Malorthy, du bourg de Terninques, en Artois."(emprunt à Georges, sous le soleil de Satan).  2) Terminez impérativement par la phrase suivante : "La nuit noire et le bruit assourdissant des criquets s'étendent de nouveau, maintenant, sur le jardin et la terrasse, tout autour de la maison." (emprunt à Alain et sa jalousie). Entre les deux, casez ce que vous voulez. J'ai voulu... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 20:03 - Commentaires [11] - Permalien [#]