28 août 2017

Une belle matinée

Une belle matinée   Le cottage est accroché au flanc du coteau et sa terrasse exposée à l’Est. Dès le matin, y prendre le petit-déjeuner est un plaisir délicieux auquel Lewis et Meredith ne manquent que rarement pendant leurs séjours d’été. La vue s’étend sur les lointains que la brume bleutée voile encore et le rideau des saules pleureurs qui bordent le torrent sera un abri de fraîcheur pendant les heures chaudes de l’après-midi… … si toutefois ils prennent la peine de parcourir la courte distance qui sépare le cottage... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 19:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

07 août 2017

Dernier été à Cumberland

Je pars jeudi prochain à Genève d'où je m'envolerai en famille pour San Francisco pour un prériple de deux semaines et retour le 27. Nous assisterons à l'éclipse totale de soleil depuis l'Arizona ou le Nevada. Dans la mesure du possible, je ferai en sorte de participer aux devoirs de vacances proposés par Lakévio chaque samedi. Dernier été à Cumberland  Le ciel est pâle et une légère brume voile les collines qui bordent l’anse de la plage toute proche. L’été finissant laissera bientôt les arbres du parc se parer d’or et la... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - Commentaires [19] - Permalien [#]
31 juillet 2017

Le sac

Je l'avoue en toute simplicité, j'ai rarement autant souffert pour rendre mon devoir du lundi à Lakévio dont j'espère l'indulgence... et aussi celle des blogueuses et blogueurs. Règlements de comptes dans une vitrine de l'avenue de l'Opéra -- Mademoiselle, la gérante du magasin a fini par nous sélectionner tous les trois pour être mis en vedette dans la petite vitrine latérale de l’entrée, à la meilleure place… celle que nul(le) ne peut rater ! Après avoir longuement hésité entre mon alter ego de couleur fauve et l’autre en... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]
24 juillet 2017

Un si long dimanche

Un si long dimanche Jeanne n’a pas reçu la lettre qu’elle attend chaque jour depuis de longues semaines… Elle n’en peut plus de se languir et lutte contre les larmes et le mauvais pressentiment qui l’étreint. Sa chienne Caramelle sait bien qu’elle est malheureuse et ne la quitte pas, même si, comme en cet instant, elle devrait gambader dans le parc de la malouinière avec le maître des lieux, armateur, qui est aussi le père de Jeanne. Sa mère, avant la messe, dans la fraîcheur du matin, a cueilli ce bouquet de pivoines qu’elle a posé... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
22 juillet 2017

On commence à -87°

J'avais été prévenue que mes G'wadeloupéens allaient se cryogéniser dans les jours qui suivent... J'avais compris qu'ils feraient ça à deux et dans la bonne humeur ! Ne croyez pas que ce soit pour tester une cryogénisation ultérieure à long terme pour se conserver ainsi que quelques célébrités qui ont choisi de se faire congeler à très basse température pour renaître à la vie quand la médecine pourra les guérir. Jusqu'à aujourd'hui, je pensais que Walt Disney attendait lui aussi des jours meilleurs dans un congélateur, mais il... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 17:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
17 juillet 2017

Pink Lady

  PINK LADY  En septembre dernier, avant de quitter « Clair de Lune » la villa familiale du bord de mer, les Leroy, nos voisins de toujours, nous avaient confié que, devenus trop âgés pour y vivre, ils s’étaient décidés à vendre leur « Pomme de Pin ». Si tout allait comme ils le souhaitaient disaient-ils, nous devrions au printemps voir des têtes plus jeunes occuper leur coquette villa. Nous étions consternés, parce que Gabrielle et Alexandre Leroy me connaissaient depuis des lustres et, sans... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

10 juillet 2017

Les chaussures rouges

Les chaussures rouges La première idée que j’ai eue en voyant le titre a été le film « The Red Shoes » film des années 50 avec les ballerines Ludmilla Tcherina et Moira Shearer…                       Mais les escarpins à talons hauts de Marilyn et des pin-up de Vargas ont vite pris le pas sur les danseuses ! Même si les talons hauts ont d’abord été portés par les cavaliers perses pour assurer leur stabilité sur les étriers, et plus tard à la... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
07 juillet 2017

L'Antonov 124 au-dessus de Nantes

Mardi en début de soirée, j’étais dans mon bureau dont les deux portes-fenêtres et un velux s’ouvrent sur le jardin. Soudain, un bruit assourdissant s’est amplifié et les murs ont vibré. J’ai immédiatement compris qu’un avion survolait ma maison à une altitude insolite. Nous sommes proches de l’aéroport, mais il est rare que le ronflement des avions m’inquiète. J’aurais pu sortir, je n’avais que quelques pas à faire pour voir l’intrus, et je regrette bien d’être restée à trier mes photos.  Ouest-France de ce jour publie un... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
06 juillet 2017

Retour aux sources

Retour aux sources J’ai demandé à mes enfants de faire une escapade sur les lieux de ma naissance, là où j’ai vécu les premières années de mon enfance. Nous avons pris la route à trois, laissant le reste de la famille à ses occupations de bricolage dans la maison. Arrivés par le Sud, nous sommes d’abord passés devant la grande maison où je suis née, d’où j’ai longuement regardé le clocher si particulier de l’église qui me faisait penser, allez savoir pourquoi ? à François 1er en armure. Ce clocher est unique et nul ne sait... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 01:37 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
03 juillet 2017

Le train des vacances est au départ !

Le train des vacances est au départ !  Isabelle est heureuse… Ses parents ont accepté qu’elle accompagne Tante Hortense à Nice pour les deux mois d’été, et peut-être un peu plus puisque la rentrée scolaire ne se fera qu’au 1er octobre. Plus encore que le séjour dans la belle villa bâtie par l’arrière-grand-père de Maman quand le comté de Nice n’était pas encore français, Isabelle exulte de voyager pour la première fois dans le PLM, le fameux Train Bleu, qui emporte en wagons-lits des voyageurs célèbres, et elle espère... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]