15 octobre 2017

Soleil noir sur l'Oregon (suite)

Sheraton de Palo Alto – Université de Stanford Breakfast copieux au soleil près de la piscine. L’Université de Stanford est toute proche et l’immense campus boisé est coquettement fleuri et superbement entretenu par un personnel qui s’active. Il y a sûrement encore des étudiants sur place, vu le nombre de vélos rangés sur les socles. Une tour a été érigée en l’honneur d’un « ancien » qui est devenu Président des USA, Herbert Hoover, à ne pas confondre avec le fondateur de la CIA, Edgar Hoover le sulfureux. Une tour qui... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 21:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 octobre 2017

San-Francisco - Palo Alto

San Francisco-Palo Alto   Il est 1.15 AM (de la nuit !) lorsque l’avion se pose à Frisco. L’attente des bagages nous semble longue… très longue ; les nôtres ont été groupés dans un coin du hall. Reste à prendre la voiture chez Thirty Celle retenue par JY n’est plus disponible et il faut un long moment de palabre pour effectuer les formalités ; deux voitures lui sont proposées, mais d’un autre modèle que celui retenu (il faut pouvoir dormir dedans !). Le choix se porte sur une Toyota blanche dont les... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 15:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 octobre 2017

Le vieux fauteuil

Ouille ! J'ai oublié de programmer hier mon devoir du lundi, mais je peux fournir un mot d'excuse à la maîtresse Lakévio : mes Gwad'loupéens venus passer quelques jours avec moi sont repartis très tôt ce matin et ils sont maintenant au-dessus de l'Atlantique... Le vieux fauteuil  Depuis la mort de ma mère, son vieux fauteuil défraîchi était resté au grenier ; je ne lui trouvais aucune place dans la maison mais pour rien au monde je ne l’aurais jeté… Je ne suis pas certaine que mes parents l’avaient acheté neuf, mais... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 13:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
08 octobre 2017

New-York - San Francisco

New-York - San Francisco Le ciel est couvert et le restera pendant toute la traversée, hormis au-dessus des îles anglo-normandes qui se découvrent en notre honneur. New York déroule les toits des petites maisons de sa suburb zone sans que l’on puisse apercevoir Manhattan… et nous atterrissons juste en face, à Newark Airport dans le New Jersey ! Il nous faut récupérer les bagages sur le carrousel et les réenregistrer pour San Francisco ; au retour, nous n’aurons pas à faire cette démarche, nos bagages iront directement à... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 20:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 octobre 2017

Soleil noir sur l'Oregon

Soleil noir sur l’Oregon On the path of totality… or bust !  §  Les protagonistes de cette aventure dans un inventaire à la Prévert :   Illinca dite Coccinelle  mais aussi Lady Bug Liliana la Queen Mum de la précédente Jean-Yves le chef d’expédition, le boss en quelque sorte Blanche, dite Gwen (l’assistée et la narratrice) … et un raton laveur   Aéroport de Genève : jeu de cache-cache involontaire… Je suis attendue à la sortie française de l’aéroport, mais ma valise est déjà en... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 17:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
05 octobre 2017

Propositions suspectes

Plusieurs de mes posts (au moins six) ont été pollués par les propositions de prêt auxquelles je ne souscrirs en rien... Il est bien entendu que je n'ai aucun lien avec ce personnage qui vient de laisser ses offres sur mon blog. Je ne souscris en rien à ses magouilles et lui demande instamment de cesser ses intrusions dans mon périmètre, réservé à des gens sérieux. En revanche, je vais commencer à vous raconter mon dernier périple US dès ce soir
Posté par bourlingueuse à 14:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 octobre 2017

Noces de diamant

Noces de diamant 1) Commencez impérativement votre texte par la phrase suivante : "Ça a débuté comme ça." (emprunt à Louis-Ferdinand, qui voyage au bout de la nuit.) 2) Terminez impérativement votre texte par la phrase suivante : "En fait, Madame Polant déléguée par la famille avait seule suivi le corbillard." (emprunt à Maurice des Grandes familles.) Ca a débuté comme ça… et Fanch ce vieil homme, se souvenait de leurs jeunes années lorsqu’il avait épousé Soizick, sa jeune voisine, qu’il savait être la femme de sa vie.... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
25 septembre 2017

Déjà l'automne !

Déjà l’automne ! Aussi loin que je me souvienne, l’été et ses grandes vacances était ma saison préférée, mais à la rentrée des classes, les teintes de l’automne me plongeaient dans un ravissement tel que je ramassais les feuilles mordorées tombées des platanes avec l’intention de les peindre à la gouache dès le retour à la maison… En ai-je couché sur le papier Canson de ces feuilles aux couleurs de bronze cuivré que ma mère utilisait ensuite sans états d’âme pour alimenter les brindilles qui feraient naître le feu dans notre... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
18 septembre 2017

Les dames en noir

Histoire de pébroque ou La pluie   Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille. Les Nantais aiment la pluie, c’est bien connu… et les Nantaises encore plus ! Pourquoi ? c’est un mystère. Dès qu’un nuage gris pointe à l’Ouest, les Nantaises sont dehors, tous parapluies ouverts, chapeaux sortis des cartons, bottines cirées, accompagnées ou non de leur compagnon qui lui, arbore le suroît, le caban ou le k-way pour les plus conservateurs. Les escargots laissent pointer les yeux au bout de leurs antennes,... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
11 septembre 2017

C'est la rentrée !

C'est la rentrée ! Longtemps, je me suis couchée de bonne heure : je n’avais pas le choix et les coupures d’électricité de cette époque nous laissaient chaque soir 30 à 45 minutes dans l’obscurité complète parce qu’il fallait que le courant aille dans les usines qui tournaient à plein régime pour redresser notre pays, ruiné par une guerre perdue et quatre ans d’occupation germanique. Enfant obéissante, je ne protestais pas, parce que j’avais un secret que mes parents n’ont jamais découvert. Déjà avide de lecture, j’avais... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:45 - - Commentaires [17] - Permalien [#]