18 mars 2019

Le lion Toile de Joshua Miels  "Il est des hommes, lorsqu'on les aborde, avec lesquels les approches, les temps morts qu'exigent les règles de politesse, n'ont pas de sens, parce que ces hommes vivent en dehors de toute convention dans leur propre univers et qu'ils vous attirent aussitôt." extrait de  Le Lion de Jodeph Kessel Admiration, fascination, amour, amitié... Vous inclurez la phrase citée dans le portrait de votre choix.  A la Galerie, lundi ! - Jeaaaaaaan ! Où es-tu encore ? Mady parcourut... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

11 mars 2019

Une silhouette derrière la vitre qui a changé ma vie

Silhouette Fanny Nushka-Moreaux - Une journée ensoleillée - 2014 On ne distingue pas pas encore les traits mais on y projette toujours quelque chose. Je vais lire vos délires,lundi !   Yves n’était pas encore arrivé ; il m’avait demandé de le retrouver au bar de la Cigale sur la place Graslin, où nous avions nos habitudes. Ce soir là, il tombait des cordes, à croire que les écluses célestes s’étaient ouvertes pour se vider avant un été que l’on annonçait torride.  Habituellement ponctuel, Yves se faisait... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 00:41 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
04 mars 2019

Une partie de pêche

  Une partie de pêche en Bretagne Un jeudi d’avril, de bon matin, debout sur une roche polie par le temps, je laissai flotter ma ligne dans le tourbillon des belles eaux claires de l’Ellé. J’étais revenue pour quelques jours dans mon nid natal et je n’avais pu m’empêcher de me saisir du matériel de mon père, grand pêcheur devant l’Eternel. Ah, quel bonheur, quand au bout de quinze à vingt minutes, en allongeant et retirant lentement l'amorce multicolore en plumes de coq  sur l'eau agitée comme le ferait un... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
25 février 2019

Séquence à trois en mai 1937

Séquence à trois Jan Toorop - Trois dames de profil avec rue.  C'est le devoir à trois points de vue... A lundi ! § - Mais où courent donc tous ces gens endimanchés ? Serait-ce enfin la Révolution préparée depuis si longtemps par nos amis de la Cagoule et notre si cher ami Eugène ? Anastasie est la mère désabusée et aigrie de Pélagie qui a hérité de ses traits mais pas encore totalement de sa méchanceté, et de l’adorable Irma,  qui a si peur des deux autres qu’elle n’ose même plus penser, et à plus forte... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
24 février 2019

Escapade dans le delta de la Volga

Afin de bénéficier du prix réduit pour 20 participants, nous avons ratissé large, et un couple de Suisses s’est joint à nous, ainsi que Lisa. Une heure et demie plus tard, nous voici dans ce qui doit être une colonie de vacances d’été. Dans l’entrée des photos de pêcheurs aux prises prestigieuses d’esturgeons gigantesques prouvent que le coin est bon ! Depuis un ponton, nous sommes invités à prendre place dans trois canoës après avoir enfilé un gilet de sauvetage. Seule France, et Catherine son alter ego, embarquent les premières... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 03:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 février 2019

Escapade dans le delta vers la Caspienne

Jeudi 20 Astrakan est un nom que je connais depuis mon enfance, car les élégantes de ce temps portaient des manteaux de fourrure noire aux boucles serrées, dont on savait qu’ils étaient faits d’agneaux naissants ou mort-nés, dépouillés de leur fourrure dans des conditions qui révolteraient aujourd’hui les consciences. Personne n’a posé la question au cours de la table ronde d’hier, mais le chapitre a été totalement évité, comme si le commerce des fourrures n’avait jamais existé à Astrakhan. Je ne pense pas que le sujet soit tabou…... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 février 2019

Journée à bord (suite)

Pour tout dire, le capitaine est rentré dîner dans sa cambuse et nous à notre table 10, la plus bruyante du bord. J’ai oublié de dire que la porte de l’office à un mètre de nous est quasiment ouverte en permanence, et les maniements de la vaisselle génèrent un vacarme que l’on peut difficilement supporter, nous empêchant de parler à nos voisines de table. Nous en avons parlé à Maria qui a semblé surprise de la remarque, mais cela n’a rien changé : Andrej notre gentil serveur, fait les efforts qu’il peut pour refermer derrière... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 février 2019

Journée à bord et nous saurons tout sur les Ruskofs !

Mercredi 19 C’est aujourd’hui la journée entièrement à bord puisque Astrakhan est au bout du chemin (entendez le delta de la Volga). J’aime ces journées à bord où des activités sont proposées à ceux qui pourraient s’ennuyer ! France écrit : Le paysage le long de la Volga défile lentement, nous longeons la steppe et c’est magnifique ; le temps est beau, ciel bleu et soleil ; quelques rares villages, des hordes de chevaux sauvages galopent sur les rives désertiques. Notre dernier cours de russe… Eh oui ! L’épreuve... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 février 2019

La bataille de Stalingrad s'est-elle déroulée à Volgograd ?

Mardi 18 Volgograd Sur les bords du monumental escalier qui mènent au niveau des cars, une femme vend des châles et des étoles au crochet en laine de chèvre très légère et nous nous laissons tenter, moi pour deux châles blancs et Hélène pour une étole en camaïeu de gris. La guide qui nous a été attribuée parle un français châtié que peu de Français savent encore manier, et elle utilise des expressions qui montrent qu’elle a sûrement séjourné en France. Volgograd (l’ancienne Stalingrad primitivement appelée Tsaritsyne) est une... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 février 2019

On fait la fête à Saratov

Lundi 17 C’est un brunch qui est proposé ce matin jusqu’à 12.30 h au lieu du breakfast habituel. J’ai décidé de rester à bord et de faire l’impasse sur Saratov, trop industrielle. Il pleut des cordes, Ste Claire invoquée est sûrement occupée ailleurs. Cette pluie est une bénédiction pour la région qui n’a pas été arrosée depuis plusieurs mois. J’ai pu me brancher et répondre aux messages importants de la famille. Un couple est venu s’installer près de moi et la conversation s’engage. Comment en est-on venu à parler de Kravchenko et... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]