25 février 2018

Bérénice

"La première fois qu'Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide" Aragon en a fait tout un roman. Et vous, saurez-vous en faire... toute une histoire ?... Bérénice La première fois qu’Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide. Son visage aux traits irréguliers, sa bouche trop large qui, lorsqu’elle riait, découvrait des dents jaunâtres, mal rangées, et son regard flou témoignait sans conteste qu’elle avait besoin de lunettes. Son ami Louis et sa lumineuse Elsa lui avaient dit avec un air ambigu qu’elle... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 19:54 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

18 février 2018

L'insaisissable  étrangeté "Il ne faut jamais éclaircir le mystère. De toute façon, un écrivain ne le pourrait pas. Et même s'il cherche à l'éclaircir de manière méticuleuse, il ne fait que le renforcer. Patrick Modiano  N'ayez pas peur ! Je ne demande pas une dissertation en trois paragraphes sur la citation de Modiano ! Mais simplement d'écrire, à partir de la toile du jour, une histoire un peu, beaucoup, passionnément ... ONIRIQUE,  ETRANGE, MYSTÉRIEUSE...  Et le mystère s'épaissit... jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 23:16 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
11 février 2018

La pluie

La pluie   Londres a réservé pour Anaïk une pluie drue qui la ravit, elle la Nantaise… Il faut savoir que dans sa bonne ville de Bretagne*, les rues sont ponctuées de parapluies multicolores à chaque fois que le ciel ouvre ses écluses, et ses concitoyens bravent avec bonheur ce qui rebute la plupart des humains… Anaïk vient de descendre du train qui a traversé le Channel sur un ferry, John devrait déjà être là… Grand a été son étonnement de ne pas le voir sur le quai puisqu’il sait dans quelle voiture elle a voyagé et que... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 20:14 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
05 février 2018

Chandeleur

Retrouvailles à la Chandeleur Marianne et Emile célébraient le retour du mari volage et repentant en ce jour de Chandeleur, tout près du vieux poêle à bois de leur jeunesse passée. Ils ne se regardaient pas, ou seulement pour de courts moments et presque par accident. Pourtant Marianne, pendant cette soirée de retrouvailles, donnait déjà de temps en temps des signes d’impatience, mais Emile flegmatique y prenait visiblement plaisir d’une manière jubilatoire. Tandis qu’il soulevait la poêle d’une main sûre, elle regardait ailleurs... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 17:03 - Commentaires [12] - Permalien [#]
05 février 2018

Purification de la Vierge

Purification de la Vierge Jésus est présenté au Temple, et la Vierge Marie doit être purifiée selon le rite des Juifs de cette époque. il n'est pas question de considérer qu'elle doiive être lavée d'une quelconque souillure : on pensait simplement que la mère était en convalescence durant la période qui suivait son accouchement. La Torah indiquait seulement que la mère devait se tenir éloignée des lieux de culte après avoir accouché. Les premiers chrétiens adoptèrent ce rite. Au Moyen-Age, les choses changèrent. L'Eglise décida... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
29 janvier 2018

La mort était-elle annoncée ?

La mort était-elle annoncée ?  Sur ce que vous inspire la toile de Jorge Santos, peintre surréaliste américain, vous voudrez bien placer les dix mots suivants dans votre texte en les soulignant ou surlignant. pour mieux les repérer. Pourriture ; dilettante ; carpaccio ; ecchymoses ; roulage ; tenture ; équivoque ; pourchasser ; s'abstiendra Lakévio nous a particulièrement gâtés cette semaine en imposant une liste de mots qui ne peuvent que nous inspirer un thriller, et nous faire... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

27 janvier 2018

Dernière nuit à Frisco

La première fois que je suis venue à Sausalito, c’était en 1992, et c’était encore le domaine des hippies qui vivaient dans des house-boats, des bateaux rafistolés. Ils avaient dû quitter San Francisco devenue pour eux hors de prix. Peu à peu, le site s’est embourgeoisé par les cadors de la Silicon Valley, et je me souviens parfaitement avoir vu un hélicoptère posé sur l’une de ces maisons flottantes L’une d’elles était faite avec des wagons restaurant Pulmann. Nous n’avons pas vue de hippies à Sausalito : la race doit être... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 18:51 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
25 janvier 2018

Le chemin du retour

Mercredi 23 août Le lac se laissera-t-il admirer avant le départ ? Le ciel lui, est-il plus clair ? Il tombe ici tant de neige en hiver que si l’on imaginait qu’il y en a chaque jour de l’année,  l’épaisseur quotidienne serait de 1,5 inch soit 5 cm !  C’est le plus haut niveau de neige de l’West américain… Non, le lac a encore ses pudeurs de damoiseau et la fumée l’embrume toujours. Une maquette à l'un des Visitor's Center nous montre le lac tel que nous aurions pu le voir sous la neige... En... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2018

Tu déménages Titine ? Non... je change de rue !

Mardi 22 août Hier soir j’ai fait la diète de l’eau pour ne pas avoir à sortir cette nuit de la voiture… Mauvais calcul, même si je peux en sortir plus facilement. En actionnant le « bip ». Autour de 2 h il a bien fallu braver la vive fraîcheur de la nuit, enfiler mes sandales et sortir de la façon acrobatique que j’ai trouvée, mais qui m’est aisée… A 6 h je remets ça, mais Lili apparaît au même moment : elle a un petit creux et aimerait bien croquer quelque chose. Au retour des restrooms, une biche est sur mon... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2018

Paris sera toujours Paris

Eh oui ! j’ai fait l’impasse depuis deux semaines, mais j’ai de bonnes excuses et je peux fournir un billet de… mes enfants ! J’aurais pu vous parler de bateau, et plus particulièrement de notre Gros JeF dont je suis la marraine, et qui, depuis les cyclones Irma et Maria qui ont ravagé l’île de la Dominique, sert de transport depuis la Guadeloupe de matériel médical et de choses indispensables à ces gens qui ont tout perdu. Bernard récupère fauteuils roulant et déambulateurs qu’il remet en état, collecte des médicaments... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 01:24 - - Commentaires [12] - Permalien [#]