28 avril 2017

On s'fait une toile ?

N’étant pas forcément d’accord avec les critiques dans les journaux, je vais au cinéma sans les lire auparavant… C’est pourquoi je suis allée sans méfiance voir « Life origine inconnue », persuadée qu’il s’agissait d’un documentaire… En fait, il s’agit d’une fade resucée du premier Alien, celui de Ridley Scott et avec Sigourney Weaver : une station spatiale internationale revient de Mars où elle a prélevé des échantillons dans lesquels le physicien du bord détecte UNE cellule, qu’il va mettre en observation après... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 18:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

24 avril 2017

Jeannette est revenue toute excitée du jardin, tenant quelques violettes dans ses petites mains serrées… Vite ! je voudrais les mettre dans de l’eau pour les rapporter à Maman. Faute de vase assez petit, je lui ai trouvé un verre côtelé en véritable « cristal de moutarde » qui fera l’affaire jusqu’à l’heure du retour. Ma nièce est heureuse… elle respire les fleurs dont elle est sûre qu’elles sentent délicieusement. Ces violettes, dont j’ai acheté six godets il y a près de vingt ans chez Truffaut se sont... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 15:26 - Commentaires [17] - Permalien [#]
03 avril 2017

Woodstock

Ainsi que chaque lundi, je rends ma copie à http://lakevio.canalblog.com Les cinquante ans du festival de Woodstock Quel choc ai-je ressenti en recevant cette photo prise par un jeune journaliste des Inrockuptibles qui prépare une série d’articles sur le cinquantenaire du festival de Woodstock et qui t'avait interviewée ! Je t’ai trouvée pathétique… Pourquoi vouloir encore et encore ressembler à la jeune fille lumineuse que tu as été en ce temps là ? N’as-tu pas compris que les années ont passé et que les oripeaux... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
01 avril 2017

Mon petit personnel

Je ne vais pas vous faire de blague de potache pour marquer ce 1er avril ! D'ailleurs, je pense que c'est une tradition qui, si elle perdure, a perdu de sa vigueur... Combien de fois ai-je vu dans ma jeunesse des adultes sérieux auxquels un poisson de papier ou de carton coloré était à leur insu accroché dans le dos ! Même au collège, une copine avait pris le risque d'épingler une de ses oeuvres multicolores au manteau de notre sévère prof de maths ! Personne ne l'avait dénoncée quand la chose fut découverte par un(e) autre... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 16:31 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
27 mars 2017

Le dos au mur

  Le dos au mur  Que lui était-il arrivé ? Pour la première fois de sa vie, Aaron doutait… Sans s’expliquer pourquoi, il avait brusquement quitté son atelier de San Diego, foncé à tombeau ouvert au volant de sa puissante Thunderbird sur la route côtière du Pacifique jusqu’à San Francisco. Prenant des risques insensés, il avait tenté le diable ou peut-être voulu forcer le destin pour voir si son existence avait encore assez de goût pour qu’il accepte de la savourer encore un peu… Il avait longuement erré sur les... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 06:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
25 mars 2017

La Jourbée de la Femme - réponses aux questions que vous ne vous posiez pas !

Chronologie du droit des femmes Michèle Vianès   1882 : Les lois Ferry instaurent l’enseignement primaire obligatoire et laïque ouvert aux filles comme aux garçons (gratuit depuis 1881). 1884 : Rétablissement du divorce (Loi Naquet) 1907 : Les femmes mariées peuvent disposer librement de leur salaire 1913 : Congés payés de maternité (4 semaines) 1924 : Les programmes scolaires filles et garçons deviennent identiques 1936 : Alors qu’elles ne sont ni électrices ni éligibles, 3 femmes sont nommées sous- secrétaires d’Etat... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 17:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 mars 2017

Ainsi que chaque lundi, je rends mon devoir à lakevio.canalblog.com qui soumet une image sur laquelkle les blogueurs peuvent broder... Sur les marches  Lasse d’attendre sa mère en retard comme toujours, Meredith s’est assise sur les marches de la bibliothèque de son université. Eleanor sa « mum » ne fait pas exprès d’arriver après l’heure… Elle ne sait pas gérer son temps, c’est aussi simple que cela : lorsqu’elle doit prévoir un trajet par exemple, elle opte toujours pour le temps le plus court, sans tenir... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 20:39 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
18 mars 2017

La Journée de la Femme

Oui je sais... je sais ! La date est passée et ne reviendra que dans un an ! Mais j'ai un petit jeu à vous proposer dont Internet vous donnera les réponses si vous vous donnez la peine de les chercher. Car quoi qu'on puisse en penser, nous avons été si longtemps des mineures aux yeux de la loi (Napoléon trompé par Joséphine s'est bien vengé en établissant le Code Civil !) On commence ? Savez-vous 1/ En quelle année avons-nous eu le droit de vote et d'égibilité ? 2/ En quelle année les femmes ont-elles pu encaisser et signer un... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 15:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 mars 2017

Articulation inversée

Je suis devenue un véritable puzzle au fil du temps, à force de pièces que les chirurgiens posent pour remplacer celles qui ne font plus leur travail correctement. Je ne vous détaillerai pas la liste de mes misères, vous avez mieux à faire qu'à les lire... Lorsque j'ai pris rendez-vous avec le chirurgien du service "orthopédie" auquel je suis abonnée depuis deux décennies, j'avais déjà en tête que l'intervention que je pensais inévitable devrait se caler avant deux dates où je voulais être libérée de toute contrainte. Jusqu'alors,... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 19:09 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
12 mars 2017

Renouveau

La vieille tante Emilie a dû interrompre sa sieste et elle n’est pas contente… mais alors, pas contente du tout ! Amandine et Manon, ses deux nièces (non… petites nièces) se sont invitées pour la journée et ce sont leurs rires dans le jardin qui ont réveillé Emilie. Le printemps est là, l’air est doux, les timides crocus se cachent tandis qu’éclatent les boutons de camélias. Jetant un œil par la fenêtre restée ouverte, elle est stupéfaite de voir que les adolescentes ne sont pas seules : avec elles, deux garçons semblent... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 17:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]