Rue des Degrés

Rue des Degrés

À la demande générale de deux personnes, je vous propose donc un « devoir de Lakevio du Goût ».
Et je remercie Alainx et Pivoine de leur intérêt pour ces « devoirs ».
Vous est-il arrivé d’emprunter une rue aussi courte que la « Rue des Degrés » ?
J’espère que vous avez une histoire pas trop brève à raconter sur une rue brève.
J’aimerais aussi que cette histoire commençât par :
« Hier, il ramassait les miettes de pain tombées sur son pantalon, par terre, en faisant des efforts énormes. »
Et qu’elle finît par :
« Nous étions debout sous la pluie, parmi les provisions de bouche. »
À lundi donc, si vous voulez…

Hier, il ramassait les miettes de pain tombées sur son pantalon, par terre, en faisant des efforts énormes… Il tenait à rester impeccable afin de mettre toutes les chances de son côté.

Il n’avait pas vu les murs peints devant lesquels il était passé sans les remarquer, tant il était anxieux avant sa rencontre avec la belle Agathe. Il comptait bien lui déclarer sa flamme et il était quasi certain que les choses se passeraient comme dans ses rêves…

Aujourd’hui, le cœur lourd, il s’est appuyé sur la rampe centrale et son regard a balayé le décor. Il semblait ne pas reconnaître ce lieu qu’il avait parfois emprunté, mais en sautant rapidement les marches pour attraper le métro Bonne Nouvelle.

Il s’attarde surpris d’être dans cette rue qui n’en est pas une, large de 3,30 m et longue de 2,24 m : la plus courte de Paris !

Quand je l’ai vu, il observait les peintures vives qui ornent les deux côtés des murs aveugles qui bordent l’escalier. Je revenais juste du Monop voisin avec mes sacs remplis des courses pour la semaine, et mes bras avaient bien besoin d’une halte. L’opportunité se présentait et j’entamai une causette avec cet inconnu au regard de chien battu. Il ne tarissait pas et après quelques considérations judicieuses sur les peintures, il finit par me raconter l’infortune… que dis-je ? le malheur qui l’avait frappé la veille : non seulement Agathe l’avait rabroué, rejeté, mais elle avait ri de ses sentiments !

Il était intarissable, et sa logorrhée me fascinait. Le crachin s’était fait plus dru mais nous ne  le sentions pas.

Nous étions debout sous la pluie, parmi les provisions de bouche.