Le chemin montant

 

Le chemin montant

Je suis parti à rêvasser en regardant cette toile de Caillebotte.
Non, il n’est pas à Paris, pas sur le Pont de l’Europe.
Il n’est pas non plus en train de regarder des raboteurs de parquet au boulot.
Non, il regarde un couple qui part en direction d’un petit bois, sur « Un chemin montant. »
Je vous dirai lundi ce que j’en pense.
J’espère surtout lire ce que vous en pensez…

À lundi donc…

Sent-il la noisette ce petit chemin qui monte jusqu’au sommet d’une éminence que certains qualifient de colline, ce qui fait bien de l’honneur à cette modeste crête boisée qui domine cependant le paysage alentour.

Aline et Auguste sont venus découvrir la maison que leur ami Gustave vient d’acheter à la campagne et ils rêvent…. Et pourquoi ne s’installeraient-ils pas eux aussi dans un coin bucolique où les douloureux rhumatismes d’Auguste seraient moins douloureux au soleil ? Allons c’est dit : ils vont eux aussi quitter Paris et se mettre en quête d’un éden où il pourra peindre tranquillement dans un atelier mais aussi et surtout dehors au grand air.

S’il le pouvait, Auguste en sauterait de joie, il se contente donc d’esquisser un léger pas de danse.

Ils vont en parler à Gustave qui a sûrement de bonnes adresses et qui, pour l’heure, a installé son chevalet sur ce petit chemin montant et les immortalise sur sa toile.

Aline et Auguste Renoir ne savent pas que leur paradis les attend loin au Sud, qu’ils devront attendre encore longtemps avant de le découvrir, et ce sera ‘’Les Colettes’’ à Cagnes, que des milliers d’admirateurs venus du monde entier visitent chaque année.

§

L’inspiration n’était pas au rendez-vous, mon esprit est obnubilé par la facture d’eau qui reste en suspens. Les techniciens venus poser le mouchard n’ont constaté aucune anomalie : pour eux, le compteur est fiable… Ils ont changé celui-ci, mais ont demandé à visiter la cave où, bien sûr, il n’y a aucune humidité, et le jardin où je n’ai pas de piscine dissimulée.

Ma ‘’protection juridique’’ m’a demandé des tas de documents  (auxquels j’ai ajouté des photos du chantier et des tranchées) pour y voir plus clair, mais je ne suis pas sortie de l’auberge si vous voulez mon avis…