30 septembre 2019

La plage de l'Ermitage et ses découvertes

Ces deux petites, où vont-elles ? C’est Pivoine qui me l’a demandé. Elle n’en sait rien mais elle se le demande... J’ai une idée car je les connais, je sais pourquoi elles vont vers ces rochers noirs, là-bas. Et ce qu’elles pensent et se disent. Mais vous ? Je suis sûr que oui mais dites le. Ce sera bien, je crois... §   C’est la première fois que Sylvie et sa petite sœur Aurore viennent passer quelques semaines dans la villa familiale de l’Ermitage, où elles ont retrouvé Jean et Pierrot les cousins qu’elles ne... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

29 septembre 2019

Evangéline

S’ensuivent cependant trente ans de paix et de prospérité, même si les Anglais se méfient de ces gens qui ont deux tares majeures à leurs yeux : ils sont Français ET catholiques (ils disent papistes). Dès avant 1755, les Anglais veulent s’emparer des possessions des Acadiens qui occupent les plus belles terres de la Nouvelle-Écosse qu’ils ont gagnées sur la mer, et leur présence constitue un obstacle à l’établissement de leurs propres colons arrivés en 1749.  Mais les Anglais ne sont pas encore prêts à expulser ces... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 septembre 2019

Paris - Québec

Mardi 5 août L’alarme a fait son office et le trio est prêt pour la grande aventure. L’épreuve des bas de contention s’est révélée moins aisée pour le second, résolue avec l’aide d’Andréa. La Pink navette nous conduit jusqu’à Roissy et le terminal A1 atteint à travers une invraisemblable foule en majorité musulmane déjà en tenue de futurs ‘’hadj’’. Pour passer le temps, nous avons tenté en vain de reconstituer l’alphabet radio et il nous manque le H et le N, rétifs à toute sollicitation ! (H =... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 22:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2019

Histoire des Acadiens

Avant de vous parler de l'Acadie, vous devez savoir qui sont ceux qui l'ont bâtie, et ce que ces pionners ont subi et qui restera dans la mémoire de leurs descendants après plus de 250 ans Comme la plupart des Français, je ne savais rien des Acadiens et c’est la chanson de Michel Fugain qui m’a fait entendre ce nom pour la première fois, que j’associais uniquement à la Louisiane. Puis une fresque a été peinte dans une rue de mon quartier et j’en ai appris un peu plus sur cette population chassée du Canada et qui partait s’installer... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 23:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 septembre 2019

Retour/Aller ?

Lundi 5 août 2019 Aéroport du Raizet à Pointe à Pitre Etant ‘’assistée’’ ce qui me facilite bien les choses dans les couloirs des aéroports (comprenez en chaise roulante), j’attends l’embarquement dans une sorte de salon où sont regroupés les passagers tels que moi et les ‘’UM’’ (mineurs non accompagnés). Hélène et Bernard sont là aussi bien sûr, mais une dame devant nous semble poser problème. La responsable est au téléphone et il y a besoin d’un médecin pour faire une piqûre à cette femme qui vient à Paris se faire hospitaliser.... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 19:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 septembre 2019

La valise est bouclée

Dimanche 4 août Toutes les choses ont une fin, bonnes ou mauvaises… Un dernier bain dans notre petit lagon où Hélène découvre un fragment de poterie, visiblement un morceau d’anse. Il faut savoir que nous sommes sur un site archéologique qui fut occupé par les Caraïbes qui en avaient chassé les Arawaks. Ces tessons ne sont pas rares et je me souviens en avoir trouvé la toute première fois que j’y suis venue. Le terrain nu que les enfants venaient d’acheter laissait apparaître le tuf calcaire et deux vaches à bosse paissaient une... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 septembre 2019

Ariane, un nom doux et sonore...

Ariane, un nom doux et sonore... Racontez-nous lundi un conte qui commencera par cette phrase du grand Albert : « Solennels parmi les couples sans amour, ils dansaient, d’eux seuls préoccupés, goûtaient l’un à l’autre, soigneux, profonds, perdus. » Conte qui se conclura par ces mots du familier Verlaine : « Son nom? Je me souviens qu’il est doux et sonore, Comme ceux des aimés que la vie exila. » J’ai hâte d’être à lundi, lectrices chéries... Solennels parmi les couples sans amour, ils dansaient, d’eux seuls préoccupés,... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
22 septembre 2019

Un p'tit tour de lagon ?

Samedi 3 août Finalement, ce ne sera ni Marie-Galante, ni Petite Terre. Il est entendu que nous sortirons le ‘’Corto Maltese’’ juste dans la partie la plus large du lagon de St François, où nous mouillerons pour la journée, ce qui permettra à Bernie de se remettre de la journée d’hier où il s’est levé à 3 h et a travaillé jusqu’au milieu de l’après-midi… Avec Diego pour copilote (et accessoirement Matthieu) Hélène à la barre a pu sortir de la marina jusqu’à la passe où elle a expliqué au moussaillon pourquoi les grosses bouées... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2019

Les Antilles ? Ce sont aussi les Indes Occidentales !

Vendredi 2 août Une panne d’oreiller m’a sortie du sommeil vers 10 h… On m’a attendue pour le bain matinal. Pas une sargasse en vue, mais le ciel s’est obscurci. La pluie tropicale se déverse à gros bouillons mais, comme Gribouille, nous sommes restés dans l’eau ne voulant pas raccourcir ces temps de bonheur d’être ensemble et d’en être heureux. Mon départ étant programmé pour dimanche soir, il est proposé une traversée pour Petite Terre toute proche où nous passerons la nuit, plutôt que Marie Galante où nous avons nos habitudes.... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 septembre 2019

Le zoo de Zozo !

Jeudi 1er août Rien n’a bougé à 8 heures ; la petite classe dort encore. La chaleur monte mais le souffle des alizés apporte la fraîcheur nécessaire à mon bien-être. Je n’ai jamais aimé la chaleur et me défends mieux du froid. Les tropiques seraient tellement plus agréables s’ils avaient un thermostat qui s’arrêterait à 26/27° maxi. Bon… je vous concède 30° mais pas plus ! Une visite au zoo est au programme et les deux minots sont impatients. Je l’ai vu en 1986 alors qu’il n’était ouvert que depuis quelques mois, et j’ai... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]