Samedi 3 août

Finalement, ce ne sera ni Marie-Galante, ni Petite Terre. Il est entendu que nous sortirons le ‘’Corto Maltese’’ juste dans la partie la plus large du lagon de St François, où nous mouillerons pour la journée, ce qui permettra à Bernie de se remettre de la journée d’hier où il s’est levé à 3 h et a travaillé jusqu’au milieu de l’après-midi…

Avec Diego pour copilote (et accessoirement Matthieu) Hélène à la barre a pu sortir de la marina jusqu’à la passe où elle a expliqué au moussaillon pourquoi les grosses bouées étaient vertes et rouges, mais le bateau a été amarré à une petite bouée blanche et s’est mis nez au vent. Trois mètres d’eau émeraude sur fond de sable sont bien tentants pour les amateurs. Par sécurité, Matthieu a dû enfiler un gilet de sauvetage qui s’est avéré trop grand, tandis que Diego est satisfait du sien, muni d’un sifflet !

P1150773

Le barbecue a fait son office et l’appétit comblé, nous sommes repartis à l’eau. Antoine a eu comme un parfum de nostalgie de ses années de wind surf… Il faut se souvenir que nous l’avions emmené en Hollande participer aux Championnats d’Europe où s’il n’était pas sur le podium à l’arrivée, il s’était néanmoins classé honorablement à la finale parmi la centaine de participants au départ. Ils ont pris le dinghy pour louer une planche à l’UCPA et une flèche orange a soudain filé à grande vitesse sur l’eau à l’ébahissement des enfants ravis de voir leur papa aussi fort ! C’est qu’il n’a rien perdu de son agilité, ni de sa technique l’animal ! 

P1150825P1150901

 

Son fan club l’applaudit à chaque passage et il a fini par prendre Diego comme passager et croyez-moi, le roi n’était pas son cousin ! Un grand moment de bonheur qui confirme que ‘’Papa, c’est le plus fort’’.

Toujours avec son copilote, le bateau est rentré à la nuit tombée s’amarrer près de Gros JeF son aîné, auquel j’ai dit adieu (mon filleul va partir pour une autre vie).

 

Ma dernière nuit s’entame à la Maison Bleue, et j’ai dormi comme une souche.