A l'école !

A l'école

Quel âge avait Yves lorsqu’il est entré à l’école de son village pour la première fois ? Cinq, six ans peut-être… Il était le deuxième d’une fratrie de cinq et l’aîné des garçons. Sa sœur Louise qui avait 13 ans à la mort de leur mère, avait remplacé celle-ci au foyer : elle n’est jamais allée à l’école.

Son père aurait, préféré l’inscrire à l’école paroissiale, tellement plus convenable que l’école publique dont les prêtres dénigraient l’enseignement et qui avait une si mauvaise influence sur les jeunes esprits. Mais voilà... il n’avait pas les moyens de payer la scolarité d’Yves même si la somme devait être modeste, et il avait un deuxième garçon pour lequel il faudrait aussi payer…  

Yves aimait apprendre, son instituteur avait vite compris que cet élève là avait du potentiel (comme on ne disait pas encore) et il s’était intéressé à lui, le gardant parfois après la classe. Yves était conquis parce maître qui lui parlait d’autre chose que de changer la paille de l’unique cheval de la famille (et sa seule richesse) de tenir la charrue ou de déterrer les pommes de terre dans le champ. La traite des vaches était l’apanage de sa sœur aînée…    

Son esprit vif et curieux lui avait vite fait assimiler les bases du français (on ne parlait que le breton chez les paysans) et l’essentiel de l’arithmétique.  

Un jour cependant, le ciel lui était tombé sur la tête : il n’irait plus à l’école, son père avait besoin de lui. Yves s’est toujours souvenu de la douleur qu’il avait éprouvée et qu’il garda secrète : il avait seulement neuf ans !

Il a donc travaillé à la terre jusqu’à son service militaire (trois ans), puis a quitté le pays pour travailler à Paris. Il a commencé par être livreur hippomobile, sa connaissance des chevaux lui a été utile, puis il est entré chez les Frères Pathé qui entamaient leur production cinématographique. Très vite, on lui a confié non pas une caméra à laquelle il n’a jamais touché, mais un appareil photographique en bois  avec un voile noir : Yves, le petit paysan bouseux, était devenu photographe de plateau !  

Né le 11 novembre 1871, il s’est installé plus tard photographe professionnel en Bretagne jusqu’en 1940.

C’était mon papa, et il avait 61 ans lorsque je suis née !