03 août 2019

Quatre générations à la patouille

Il fait 31° au Raizet, moins qu’à Paris précise le commandant de bord qui a remplacé le titulaire empêché. Tout le monde s’est retrouvé aux bagages où batifolent les enfants qui peuvent enfin courir après huit heures d’immobilité forcée. Le lagon est libre de sargasses et c’est un bonheur de se retrouver à quatre générations dans notre petit éden protégé par sa triple barrière de corail où un simple tuba vous permet de découvrir la richesse des petits locataires si colorés ! Matthieu se laisse porter sur son morrey tout juste... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]