22 avril 2019

Retour à la terre ?

Mon jardin en devenir Les barquettes attendent déjà depuis quelques jours et elles sont impatientes d'être replantées à leur place définitives, à savoir les jardinières et suspensions qui les attendent. Il y a 158 plants et cela suffira à peine, tant j'ai la boulimie de fleurir la terrasse. C'est habituellement mon occupation du 1er mai (allez savoir pourquoi ?) mais le soleil m'incite à profiter de ce lundi de Pâques pour flâner sous les bouleaux en écoutant la radio. Je n'aurais pas dû mettre ceux de l'an dernier à l'abri sous... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 14:45 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

20 avril 2019

Scène sur un parking

La bagnole du macho Sur le parking de l’hyper où je fais mes courses deux fois par mois, j’ai été le témoin d’une scène que je croyais faisant partie d’un passé dépassé : un homme insultait grossièrement son épouse qui n’avait pas garé la voiture aussi bien qu’il l’aurait fait. Je dois dire qu’en effet, la portière très large côté passager ne pouvait s’ouvrir aussi largement que Monsieur l’aurait voulu parce que l’espace que lui avait laissé la conductrice était restreint (même s’il avait pu s’extraire de la voiture sans... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 15:05 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
17 avril 2019

Au feu !

Un choc si douloureux... Comme la pluoart des Français, je suis restée pétrifiée devant les images insoutenables que la TV diffusait. Comme la plupart des Français, croyants ou athées, je sais que Notre-Dame fait partie de notre vie. J'y ai pénétré pour la première fois en juillet 1952, au ciours de mon premier séjour à Paris. Ma grande amie de l'époque, qui s'est fait religieuse quelques mois plus tard, m'avait demandé d'y brûler un cierge, et j'ai tenu ma promesse. J'avais noué un foulard sur ma tête (à l'époque, les femmes ne... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 02:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
15 avril 2019

Le poète et l'inconnue

Mais voilà qu'il flotte ! John Salminen "En haut de la rue Saint-Vincent, un poète et une inconnue,S'aimèr'nt l'espace d'un instant, mais il ne l'a jamais revue.Cette chanson, il composa, espérant que son inconnue,Un matin d'printemps l'entendra quelque part au coin d'une rue." (La Complainte de la Butte)  C'est de "l'espace de l'instant" que je voudrais que vous me parliez.  Histoire inattendue, éphémère, dès lundi !  § Lilian a relevé le col de son veston élimé aux manches trop courtes qui ne lui couvrent pas... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
08 avril 2019

Jusqu'à qand faut-il garder son âme d'enfant ?

  La vie de quartier En voici une, en voici deux, en voici trois ! De quoi nourrir une vie de quartier, n'est-ce pas ? Les rideaux se soulèvent...  On attend les commères... lundi !  § Lester Street est animée en cette fin de matinée veille de Christmas : la jeune Jennifer court et semble bien avoir oublié de revêtir son duffle-coat. Mais que fait-elle avec cette allure pressée et un peu ridicule qui ne lui ressemble pas ? C’est une enfant habituellement so quiet ! A la grande surprise du jeune... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]
01 avril 2019

Bouffées d'air sur un balcon

Un balcon Fabian Pérez - Cendrillons de la nuit Pour une bouffée... d'air.  Nous saurons si la soirée a été bonne, lundi !   Quittant le salon où continuent de bavarder les autres invités, Geneviève et Jackie se sont isolées sur le balcon qui surplombe la rue violemment éclairée par les lampadaires équipés d’ampoules LED récemment installées pour des raisons d’économie… selon les édiles municipaux. La douceur de ce printemps précoce a fait que les deux cousines ont toutes deux choisi, par le plus grand hasard,... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - Commentaires [22] - Permalien [#]