25 mars 2019

Laconique

  Je n'ai pas... mais pas du tout été inspirée par le sujet... La preuve !   Laconique   Luce appelle Francis. Nous ne connaissons que les réponses de Francis.A vous d'imaginer  et d'intercaler ce que raconte Luce, connue pour être très bavarde en toutes occasions, et surtout au téléphone. - Quelle bonne d’idée tu as d’appeler… Je décrochais juste pour te téléphoner ! - Oui ? - Tu ne devineras pas d'où je t'appelle… - Non. - Nous sommes arrivés ce matin. Ca te dirait de passer ta soirée avec la... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]

18 mars 2019

Le lion Toile de Joshua Miels  "Il est des hommes, lorsqu'on les aborde, avec lesquels les approches, les temps morts qu'exigent les règles de politesse, n'ont pas de sens, parce que ces hommes vivent en dehors de toute convention dans leur propre univers et qu'ils vous attirent aussitôt." extrait de  Le Lion de Jodeph Kessel Admiration, fascination, amour, amitié... Vous inclurez la phrase citée dans le portrait de votre choix.  A la Galerie, lundi ! - Jeaaaaaaan ! Où es-tu encore ? Mady parcourut... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
11 mars 2019

Une silhouette derrière la vitre qui a changé ma vie

Silhouette Fanny Nushka-Moreaux - Une journée ensoleillée - 2014 On ne distingue pas pas encore les traits mais on y projette toujours quelque chose. Je vais lire vos délires,lundi !   Yves n’était pas encore arrivé ; il m’avait demandé de le retrouver au bar de la Cigale sur la place Graslin, où nous avions nos habitudes. Ce soir là, il tombait des cordes, à croire que les écluses célestes s’étaient ouvertes pour se vider avant un été que l’on annonçait torride.  Habituellement ponctuel, Yves se faisait... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 00:41 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
04 mars 2019

Une partie de pêche

  Une partie de pêche en Bretagne Un jeudi d’avril, de bon matin, debout sur une roche polie par le temps, je laissai flotter ma ligne dans le tourbillon des belles eaux claires de l’Ellé. J’étais revenue pour quelques jours dans mon nid natal et je n’avais pu m’empêcher de me saisir du matériel de mon père, grand pêcheur devant l’Eternel. Ah, quel bonheur, quand au bout de quinze à vingt minutes, en allongeant et retirant lentement l'amorce multicolore en plumes de coq  sur l'eau agitée comme le ferait un... [Lire la suite]
Posté par bourlingueuse à 07:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]