Oui.. il y a des jours comme ça où tout se goupille mal...

Samedi matin, j'ai ôté mes lunettes et les ai posées sur mon lit pour enfiler aisément mon pull à col roulé. Puis je me suis assise pour mettre mon jean... Vous avez deviné la suite ! Elles ont une drôle de tronche, mes lunettes neuves ! Seront-elles réparables ?

Mais l'opticien a pu redresser la situation sans casser la monture tordue. Ouf !

Puis je suis allée déposer ma voiture à la station-lavage de mon hyper favori... Lire les instructions sur un écran ensoleillé mais grisâtre n'est plus dans mes compétences occulaires. J'ai beaucoup ramé pour choisir le programme, insérer ma carte, valider le tout, et attendre. Comme rien ne se passait, j'ai demandé de l'aide à mon voisin de couloir de lavage, mais entre temps, le processus était engagé... J'ai surveillé le lavage, rinçage, séchage, et lorsque le feu vert s'et allumé, je suis sortie pour faire mes courses...

Au rayon poissonnerie, un doute m'a assaillie : ma carte... ai-je repris ma carte ? Elle n'est pas dans son étui et est donc restée dans la machine !

Sortie en trombe du parking et retour à la sation-lavage où ma carte ne m'attendait plus !

Caisse centrale : rien. Bureau de la direction : rien...

Mon portable n'a pas en mémoire le numéro de ma banque. Retour à la maison pour engager les formalités d'opposition...

Une heure plus tard, un message d'une jeune femme m'annonce qu'elle a trouvé ma carte lorsqu'elle est allée laver sa voiture et qu'elle la tient à ma disposition... mais l'opposition est sans retour (ferme et définitive me précise la banque). Je devrai attendre 8 à 10 jours avant de pouvoir utiliser la prochaine.

Dans la soirée, un coup de fil me confirme des nouvelles inquiétantes pour quelqu'un qui m'est cher (chère)...

Quand je vous dis qu'il y a des jours où on devrait rester dormir...