Mardi 11

Réveil à 9 h mais le petit déj’ est servi jusqu’à 9.30 h. Ouf !

A 10.05 h nous arrivons à la hauteur de l’église engloutie en 1937 lorsque Staline a donné l’ordre de construire une réserve pour l’usine hydroélectrique qu’il avait souhaitée sur la Volga. Sa haute tour est surmontée d’un petit bulbe lui-même coiffé de la croix orthodoxe. Elle semble reposer sur un îlot mais c’est que les limons se sont accumulés au fil des ans et que des graines y ont germé naturellement  l’église et le village dont elle était le cœur sont engloutis à jamais.

P1140318

Le repas est en libre service et le choix est grand. J’opte pour de la salade et du poisson sauce sea food.

Ouglich est notre première étape et, la visite de cette ville se faisant à pied j’ai préféré rester dans la cabine à écrire, lire et faire des mots croisés. Un village existait déjà à l’âge de fer mais la ville d’Ouglich a été fondée en 937. Au fil du temps, elle avait perdu de son importance jusqu’au moment où la tsarine veuve d’Yvan le Terrible vint s’y réfugier en 1591 avec son fils Dimitri. La mort mystérieuse de l’enfant de 9 ans est l’événement marquant de l’histoire d’Ouglich. Boris Godounov qui gouvernait le pays fut accusé de sa mort… mais la version officielle de l’époque fut que l’enfant se serait tué lui-même avec un couteau au cours d’une crise d’épilepsie. L’église St Dimitri sur le Sang a été construite pour commémorer cet événement tragique. L’iconostase est probablement à l’endroit où le tsarévitch fut assassiné. Vingt ans plus tard, les Polonais brûlèrent la ville avec ses habitants.

Hélène est revenue ravie : elle s’est promenée seule, a vu de vieilles maisons pleines de charme et a acheté pour Bernard à un brocanteur un cadenas datant des environs de 1890 qui ne peut s’ouvrir qu’avec 5 clés !

IMG_20180911_1427397

IMG_20180911_1446073

IMG_20180911_1436040

IMG_20180911_1558484

IMG_20180911_1443356

IMG_20180911_1530259

IMG_20181017_1917580

Les croisières sur la Volga sont une affaire qui marche ! Six bateaux étaient sur place à Ouglich ; une manne pour les villes où les cruisers font escale.

Ainsi que chaque jour au dîner, il a fallu remplir une feuille pour faire notre choix de menu du lendemain soir. Jocelyne qui a lu la liste à voix haute, a prononcé « le » mot interdit sur un bateau… Et pas qu’une fois ! Je ne sais plus si elle a choisi ou non de se venger en dégustant de l’animal aux longues oreilles*

Depuis deux jours certains membres du groupe m’appellent Babouchka (grand-mère)

Il y a une animation de danses folkloriques qui ne nous tente pas.

* Pourquoi ce mot est-il interdit sur un bateau ?

Le lapin est un animal maudit dans la marine et il est interdit de prononcer ce mot sur un bateau. Cette superstition vient de l'époque où les marins emportaient à bord des animaux vivants — dont des lapins — pour les manger pendant les longues traversées. Les lapins s'échappaient parfois et rongeaient les cordages ou la coque, provoquant des catastrophes à bord. En effet, autrefois, les cargaisons des bateaux étaient arrimées avec des cordes en chanvre. Des lapins échappés de leur cage pouvaient donc les ronger, provoquant le naufrage du bateau lorsque les caisses cognaient les parois dans les cales. De plus, sur les navires en bois, le calfatage des planches se faisait avec de l'étoupe de chanvre, que là aussi l'animal pouvait ronger, amenant des voies d'eau fatales.

animal aux longuesz oreilles