Nous ne sommes pas entrés au Kremlin par la même porte que lors de notre voyage de 1984 ; cette fois, nous devons faire un détour par le jardin, subir une sorte de tri, monter un escalier, passer au détecteur, et arriver enfin là où nous étions l’autre fois. Les souvenirs remontent et c’est avec émotion que je revois les lieux que j’ai visités autrefois avec Jacques.

P1140021

Le bâtiment moderne qui accueille le visiteur est le siège des réunions politiques, mais ce soir ce sera semble-t­-il le lieu des agapes pour célébrer la réélection du maire sortant. L’église des tsarines  est juste derrière : à une époque, il était de bon ton chez les nobles, qu’hommes et femmes ne vivent pas ensemble, même les époux. Chez les tsars, ils avaient donc chacun son lieu de culte.

P1140028

Au Kremlin, le bureau de Poutine se trouve au premier étage d’un bâtiment jaune où il travaille nui et jour pour le bien de son peuple. Il n’aura que quelques mètres à parcourir pour être sur les lieux de la réception…

P1140039

Une rangée de canons de bronze pris à Napoléon précède la gigantesque pétoire du même métal  de 89 cm de diamètre intérieur. Il n’a tiré que deux fois : pour le tester puis pour le couronnement de Paul 1er.IMG_20180909_1439007

P1140037

Les deux fois, les dégâts furent si importants que l’on renonça à l’utiliser. Le but était à l’origine de faire entendre ce canon à 10 km à la ronde autour de Moscou. La cloche brisée serait la plus grande du monde. Victime d’un incendie, elle n’a jamais sonné. Son énorme marteau est visible sous la cloche brisée dont l’éclat détaché pèserait 11 tonnes.

P1140050

Trop de monde (et donc trop d’attente) pour visiter la cathédrale prévue au programme. Alexandre propose donc celle de St Michel Archange, où étaient enterrés les tsars. Sachant que je ne pourrais pas m’asseoir pendant la visite (il n’y a pas de chaises et l’on reste debout) je préfère être dehors à observer la foule. : ces deux moines bouddhistes seraient-ils sur le point de se convertir ?

P1120473

D’un point précis du jardin, on a une vue où le regard porte jusqu’à l’Université à la silhouette si caractéristique du style stalinien. Le jardin des tsars est abondamment fleuri. Une halte au Mont des Oiseaux et le coup d’œil sur l’Université au style purement stalinien a déçu la plupart des participants.

P1120489

Hélène a posé à Jacqueline la question : pourquoi a-t-elle aimé le russe ? C’est depuis l’enfance dit-elle et elle raconte son histoire. Je raconte aussi la mienne et l’intérêt que je porte à l’anglais depuis ma 6e à Quimperlé en 1943. Ce nom l’a fait réagir : ses parents y ont habité et sa mère y vivait encore il y a peu… Où ? rue de Châteaubriand. Je ne connais pas... C’est près du lycée de Kerneuzec… A moi de réagir… autant dire que Jecelyne parle de chez moi…Comment s’appelle la famille ? R..… Je connais un A.... R.... et M...... sa femme… Mon cousin préféré !.. Nous voici donc en famille ! Le monde est petit, c’est encore une fois démontré…

Il y a douze ans, Jocelyne avait organisé une croisière sur la Volga et sa mère lui avait dit qu’ils souhaitaient y participer et c’est ainsi qu’ils se sont connus…