Feu d'artifice

index

Pour la première fois depuis 1945, je ne suis pas sortie pour assister au feu d’artifice du 14 juillet de visu. Sauf une fois en 1990 où j’étais avec des amis français à San Francisco. Mais les festivités du 4 juillet (Independance Day) étaient passées et les feux d’artifice aussi. Nous avions donc fait notre possible pour être à la hauteur des circonstances et marqué l’événement en comité restreint au champagne de Californie.

La TV nous a offert ce soir un superbe concert sur le Champ de Mars, suivi d’un spectacle pyrotechnique époustouflant qui m’a bluffée.

J’ai été fière, oui, fière de ce que j’ai vu, et à plusieurs reprises, j’ai cru au bouquet final, mais le spectacle reprenait avec encore plus d’inventivité et de prouesses techniques. Et que dire des deux astronautes-extra-terrestres qui, suspendus à une hauteur prodigieuse ont dû faire confiance à la solidité de leur harnachement pour nous offrir encore plus de plaisir !

Ca coûte cher ? Sûrement, mais tellement moins qu’un conflit armé, et, au moins, les contribuables que nous sommes voient où passe leur argent !

J’ai beaucoup pensé à un couple de Montmartrois qui se reconnaîtront et qui ont peut-être pu voir de leur fenêtre ce magnifique embrasement. Sinon, le parvis et les escaliers du Sacré Cœur font une tribune de choix qu’ils ont peut-être pu squatter…