Cent pour sans

Cent pour sans

Les moins de cinquante ans ne peuvent connaître l’une de mes plus populaires « pub » des années 60 pour une crème solaire. Je venais d’avoir cinq ans et j’étais vêtue d’une robe courte qui laissait voir ma culotte Petit Bateau, qu’un chiot malicieux tirait, découvrant ainsi mes fesses blanches au-dessus de mes cuisses dorées…

Ma carrière cinématographique a occulté mes premières apparitions, mais pour marquer mes cinquante ans et mon récent mariage avec une photographe célèbre, j’ai voulu faire un pied de nez aux pisse-froid d’Hollywood en publiant mon postérieur...

... de quinquagénaire épanouie !

Na !

§

Je n'ai pu retrouver l'adorable publicité où la jeune Jodie Foster posait avec un naturel confondant alors qu'un chien farceur faisait par jeu descendre sa culotte, démontrant ainsi la différence entre une peau traitée avec la crème solaire X et les parties du corps non exposées au soleil d'été...

NB - Il y a peu de chances que les fesses proposées par Lakévio aient la même propriétaire que la fillette au chien !