Déjà l’automne !

Déjà l'automne

Aussi loin que je me souvienne, l’été et ses grandes vacances était ma saison préférée, mais à la rentrée des classes, les teintes de l’automne me plongeaient dans un ravissement tel que je ramassais les feuilles mordorées tombées des platanes avec l’intention de les peindre à la gouache dès le retour à la maison… En ai-je couché sur le papier Canson de ces feuilles aux couleurs de bronze cuivré que ma mère utilisait ensuite sans états d’âme pour alimenter les brindilles qui feraient naître le feu dans notre cuisinière à bois !

Mon grand âge d’aujourd’hui n’a pas altéré cette attirance pour les teintes automnales et c’est l’une des raisons pour lesquelles je laisse courir sur les murs de ma maison et du jardin les flamboyants ampélopsis que l’on appelle aussi vigne vierge.

Mais les plus beaux souvenirs de cette saison, je les ai gardés des séjours que j’ai faits en compagnie de mes amis texans dans le Nord des USA, Wyoming, Montana, Virginie, où les érables rouges déploient leurs feuillages somptueux qui contrastent si bien avec les brumes bleutées des collines.

Au retour de l’un de ces voyages, chez Trufô j’ai cru naïvement le vendeur qui affirmait que le plant d’érable rouge qu’il me vendait allait dans mon jardin prendre dès octobre les couleurs que je souhaitais… Il m’aurait vendu sa chemise tant j’étais gourdasse…

Vous l’avez compris, mon prétendu érable rouge est devenu jaune pâle, puis ocre, et enfin caca d’oie… Il a fini par mourir, sans que je l’aie voulu, peut-être parce que, ne se sentant pas aimé, il s’est laissé aller. Il a fini dans la cheminée.

Heureusement, les ampélopsis se préparent à me remplir les yeux de leurs teintes, étalant à l’envi leur palette de rouges…

Aujourd’hui, ma saison préférée est l’automne, que les Ricains appellent si joliment Fall.