Mardi en début de soirée, j’étais dans mon bureau dont les deux portes-fenêtres et un velux s’ouvrent sur le jardin. Soudain, un bruit assourdissant s’est amplifié et les murs ont vibré. J’ai immédiatement compris qu’un avion survolait ma maison à une altitude insolite.

Nous sommes proches de l’aéroport, mais il est rare que le ronflement des avions m’inquiète. J’aurais pu sortir, je n’avais que quelques pas à faire pour voir l’intrus, et je regrette bien d’être restée à trier mes photos.

ce-gros-avion-qui-rase-nantes-avait-une-trajectoire-inhabituelle

 Ouest-France de ce jour publie un long article dont voici des extraits :

Un gros-porteur russe, baptisé Antonov 124, a survolé Nantes à très basse altitude, mardi soir vers 19 h. Les quartiers de Chantenay, Bellevue et une partie de Saint-Herblain ont été particulièrement concernés. Impressionnant d’envergure, c’est le 2e plus gros avion au monde produit en série, derrière l’Airbus A380.

Les conditions météorologiques en cause

« Plus l’air est chaud, moins il est porteur, explique un ancien contrôleur aérien de l’aéroport de Nantes. Les avions, surtout ceux d’ancienne génération comme l’Antonov, ont plus de mal à prendre de la vitesse et de l’altitude. C’est un problème récurrent avec les gros-porteurs à Nantes. »

Autre spécificité nantaise : la piste empruntée pour le décollage fait face à la ville et « les procédures de navigation aérienne locales nécessitent d’atteindre 400 pieds avant un changement de cap, rappelle la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). En conséquence, le rallongement de la distance de décollage a retardé l’altitude minimale requise avant le premier virage (au nord) ».

Des automobilistes ont rapporté avoir pilé en voyant l’engin arriver si bas.

§

Pour tout vous dire, à lire ce matin le journal, j’ai tremblé rétrospectivement en pensant qu’un jour peut-être cet Antonov qui, deux fois par semaine, décolle de Nantes avec un fret qui peut atteindre les 150 tonnes pour un poids total de 400 pourrait rater son décollage, décoiffer ma maison et déplacer quelques ardoises…

Affaire à suivre ?