Le panama du président

Le panama du président

M’avez-vous reconnu ? Bien sûr, vous les Français vous m’avez oublié… Cependant, lorsque les Sammies (en juin 1944 on les appelait les GI’s) ont débarqué en France en 1917 pour aider l’armée française à vaincre celle de Guillaume II, je n’étais plus président des Etats-Unis, mais en France, ma popularité était encore immense.

Je vais vous donner un indice : plusieurs années après ma mort, on a sculpté mon visage dans les flancs du Mont Rushmore avec trois autres sommités : George Washington, Thomas Jefferson, moi-même, et à droite, Abraham Lincoln.

Donnez-vous votre langue au chat, comme on dit si joliment dans votre beau pays ?

Je vois que vous avez mon nom sur le bout de la langue… encore un petit effort de mémoire… Teddy bear, ça vous rappelle quelque chose ?

Bravo ! oui… je suis Théodore Roosevelt et je suis coiffé d’un panama, auquel on prétend que j’ai donné le nom.

Car ce chapeau est en réalité fabriqué dans le pays voisin, l’Equateur, et lors de ma visite au canal de Panama en 1906, il m’en fut offert un afin de me protéger de l’ardeur du soleil. Je me serais écrié :

Ah ! je me souviendrai de ce Panama hat !

Et voilà comment s’écrit l’Histoire…

On a aussi donné mon nom à vos nounours, le teddy bear :Teddy était mon diminutif depuis toujours, et même dans ma vie politique, ce surnom a perduré. A la suite d’une chasse à l’ours d’où j’étais rentré bredouille, l’incident fut publié dans la presse. Cela donna l’idée à un couple de fabriquer pour les enfants une peluche en forme d’ourson auquel ils donnèrent le nom de Teddy bear.

La Bourlingueuse et les présidents