Comme d’habitude, je suis allée voir Get Out (Tire-toi !) sans savoir de quoi il s’agissait. Je n’avais même pas jeté un œil sur l’affiche, ce qui m’aurait sans doute mis la puce à l’oreille… Le début du film m’a remis en mémoire Devine qui vient dîner ce soir, où un couple mixte  ou « domino » comme on dit aux Antilles, va pour la première fois rencontrer les parents de la jeune femme Blanche.

Dans Get Out, Rose, fille de famille bourgeoise née d’un père chirurgien et d’une mère neurologue vient leur présenter son amoureux Cris, photographe connu, bien sous tous rapports, très beau… mais Noir.

Jusque là, j’ai cru que j’allais voir une comédie légère, mais peu à peu l’atmosphère s’est épaissie, devenant plus pesante au fil des minutes.

Il y a, bien sûr, une volonté de montrer qu’aux USA, le regard des Blancs a peu changé vis-à-vis des Noirs, même si le père de Rose proclame qu’il aurait voté Obama pour un troisième mandat.

Il est regrettable que la fin extravagante du film lui enlève de la force, car Cris  doit faire face à des scènes gore auxquelles moi, spectatrice, je n’étais pas préparée..

Du grand guignol en somme, même si Get Out est présenté comme un film d’horreur. Au moins, vous voilà prévenus : ce n'est pas parce vous êtes invités que vous êtes les bienvenus !

17051

Beaucoup plus plaisant de voir Braquage à l’ancienne, où un trio d’octogénaires se voit contraint de faire un hold-up dans leur propre banque, qu’ils estiment responsable de leur ruine. Car les fonds de pensions constitués par la firme où ils ont travaillé 40 ans ont été confisqués par la banque pour se rembourser de la faillite de leur ex-entreprise. Rappelez-vous les milliards qu’a engloutis Madoff au détriment des petits épargnants floués.

C’est léger malgré les invraisemblances, distrayant, et vous passerez un bon moment à voir Michael Caine, Morgan Freeman et  Alan Arkin, trois pointures qui semblent avoir bien du plaisir à se retrouver. Au passage, il y a le « Doc » de Retour vers le futur dans un rôle secondaire.

Le film est sans prétention, mais comme moi, vous passerez un bon moment à voir ces pépés braqueurs un peu Pieds Nickelés, un peu Branquignols, honnêtes malgré tout, et débordants d’humour.

17051b