Ainsi que chaque lundi, je rends ma copie pour lakévio. canalblog.com

Route de neige

Mildred est intriguée…

Depuis qu’elle a reçu ce coup de fil de Granny lui demandant de lui rendre visite au plus vite, mais de garder le secret, elle bout d’impatience. Elle a bien compris que la vieille dame n’a rien de grave à lui faire savoir, le ton léger de sa voix lui est habituel. Au contraire même, elle semblait y déceler une note joyeuse.

Mildred réfléchit : aucun anniversaire dans la famille, aucun mariage ni de fiançailles en vue, Christmas est passé, alors…

 Elle n’a pu prendre sa bicyclette même si la distance qui sépare les deux maisons familiales n’est pas si grande, mais l’épaisse couche de neige ne lui aurait pas permis de rouler aisément. Pas question de demander à Dad ni à Bobby le grand frère d’emprunter leur voiture… puisque secret il y a ! Son loden qui la protège du froid humide a une cape qui lui couvre les épaules. Elle n’a pas pris son bonnet à pompon, le jugeant trop voyant et repérable au cas où un voisin la verrait passer, et se trouvant assez couverte par son épaisse chevelure blonde dont les longues tresses lui balaient la poitrine.

 Elle a donc marché sur la route quasiment déserte, sans vouloir lever le pouce pour se faire offrir un bout de chemin par la seule voiture rencontrée et qui aurait pu la prendre en auto-stop. Mildred a refusé l’offre souriante de la conductrice inconnue.

La neige s’est accumulée sous ses bottes, et elle doit s’en débarrasser en tapant sur les jeunes troncs d’arbres qui bordent la route.

 En prenant l’étroit chemin qui mène à la maison de Granny, son regard tombe sur l’impressionnante bâtisse de la minoterie abandonnée depuis des années et qui devait être transformée en hôtel de luxe. La vieille dame se bat pour que le projet n’aboutisse pas mais les financiers (des requins dit-elle) ont les moyens de réaliser cette folie. Elle a remué ciel et terre avec le soutien de la famille et de quelques amis écologistes ; un procès est même envisageable.

Mildred ne croit pas que le secret de Granny soit lié à cette affaire, parce qu’elle n’aurait eu aucune raison de le cacher à la famille. Alors…

 Son cœur bat la chamade quand elle frappe à la porte qui s’ouvre aussitôt. Elle tombe dans les bras de sa délicieuse grand-mère qui l’entraîne vivement dans le salon où elles s’installent devant l’âtre où ronfle une belle flambée.

 

Mais ce qu’elles ont à se dire restera entre elles…