La Bourlingueuse est dolente et si elle a voulu participer au "devoir du lundi", le coeur n'y était pas vraiment et son imagination lui a fait défaut. D'ailleurs, elle retrourne se coucher : son médecin pense qu'elle a eu une pneumonie et pas une simple bronchite...

Repos

Léa est rentrée fourbue de l’hôpital où elle a assuré une permanence au service de cardiologie. La nuit a été rude pour toute l’équipe médicale mais leur satisfaction a été grande d’avoir pu réussir le challenge pour lequel ils sont si soudés : tous les entrants ont pu être sortis d’affaire… même et surtout cet homme encore jeune qui a eu la mort entre les dents et qui lui a fait si fort penser à Pierre…

 De retour à la maison, elle a cru s’allonger un instant sur le sofa mais a profondément dormi plusieurs heures. Léa ne s’est pas aperçue que Pierre est venu la rejoindre et que, sans façons, il s’est assis sur ses jambes qui fourmillent maintenant sous le poids des siennes.

 Comme elle voudrait qu’il l’écoute ! Elle veut absolument lui raconter le combat que l’équipe a mené pour faire repartir un cœur qui semblait vouloir s’arrêter… Mais Pierre est « ailleurs ». Elle voit bien que ses yeux ne suivent pas le texte du livre posé sur ses genoux. Et sa grande main qui a pris possession de sa cuisse à elle caresse machinalement le jean fatigué.

 Pourquoi insister ?

Elle commence à rêver à une oreille attentionnée, à une âme-sœur sensible aux mêmes engagements, aux mêmes combats qui les font si heureux d’avoir vaincu !

La prochaine fois, Léa acceptera l’invitation à dîner de ce jeune chirurgien nouvellement arrivé dans le service…