A tous ceux et celles qui m'ont envoyé leurs voeux, sachez que j'émerge tout juste de quelques jours de léthargie : je n'ai rien vu du passage à la nouvelle année, et n'ai pas pu profiter pleinement de la famille venue de si loin. Je soujaite à tous une excellente année.

Le bus

Voilà… c’est fait !

Seule sa sœur était dans la confidence et c’est elle qui lui a permis de préparer sa valise et de la dissimuler dans la grange du ranch. Sous le prétexte d’aller au drugstore du village chercher du baume pour soulager les mamelles douloureuses de Blackie la Noiraude, sa vache préférée, Suzy a posé la valise dans le pick-up familial, cueilli au passage Francesca au coin du champ de maïs… et en route pour la gloire !

Car les deux sœurs n’en doutent pas : le succès est au bout de cette longue route qui de Madison à Hollywood, va faire sortir de l’anonymat Baraboo, le village endormi du Wisconsin au nom un peu ridicule où elles sont nées.

Dad était si fier le soir où Francesca a été élue Reine des Cranberries. Etre le père de la plus jolie fille du coin, croyez-moi… c’est pas rien ! Les choses se sont gâtées lorsque la jeune beauté a commencé à rêver en feuilletant les magazines de cinéma qu’elle empruntait à la « library » du collège. Dad ne s’est pas tout de suite rendu compte que Francesca n’avait plus le cœur à l’ouvrage pour aider Mum à préparer les repas, et qu’elle rembarrait volontiers Jim Johnson le fils du fermier voisin, avec lequel jusqu’alors, elle aimait tant plaisanter, au point que, Dad en était sûr, ces deux là finiraient leur vie ensemble.

Un soir à table, il avait bien fallu crever l’abcès…

« Hollywood ? Tu es crazy ma fille ! Si tu crois qu’on attend avec un pont d’or une pécore à l’accent de la campagne, tu es bien naïve »

« Et Ava Gardner ? elle n’est pas sortie des champs de tabac, peut-être ? »

« Moi vivant, tu ne partiras pas. Je t’aime trop pour te laisser prendre le risque de t’anéantir dans cette ville de chimères. Crois-moi Francesca, reste avec nous… C’est ici ta vie »

Mum, comme à son habitude, n’a rien dit pour ne pas contrarier son homme, mais si elle l’avait pu, peut-être aurait-elle encouragé sa croqueuse de gloire ?

Suzy a conduit le pick-up jusqu’à la gare routière de Madison. Francesca s’est assise dans le Greyhound qui va rouler jour et nuit à travers le pays jusqu’à Hollywood et Beverley Hills. A-t-elle un pincement au cœur ? Suzy l’a longuement serrée contre elle et elles ont fondu en larmes.

Francesca a regardé le paysage défiler, a parfois échangé quelques mots avec des voyageurs éphémères, puis a plongé confiante dans un sommeil peuplé de rêves en couleurs.

§

Ce que Francesca ne sait pas encore, c’est que, déçue, elle reviendra à Baraboo sans avoir connu la gloire, qu’elle épousera Jimmy, qu’ils auront des enfants et, en fin de compte, elle aura été très heureuse.

Un jour cependant où elle était restée seule dans le ranch pour quelques jours, Clint Eastwood passera en repérage pour un film : il recherchait un sujet, sachant seulement dans quel décor il voulait placer son histoire. Ils parcourront  ensemble la campagne sous le prétexte de photographier les ponts couverts du comté… et elle finira par lui confier sa folle escapade à Hollywood.

Bien des années plus tard, il ferait de cette rencontre un film où Méryl Streep tiendrait son rôle à elle, Francesca…

Ce chef d’œuvre a pour tire

Sur la Route de Madison