Dimanche 1er novembre 2009

Il y a des jours où rien ne se passe…

Je suis installée à la bibliothèque branchée au seul plug disponible, et Sue vient me dire bonjour. C'est l’Australienne qui m’a tant parlé de son pays il y a deux jours, et qui m’avait laissé dans la soirée un message demandant si je n’avais pas vu une boucle de chaussure (rosette) qu’elle a perdue, …

DSCN5843Non, je n’ai pas vu sa rosette, mais j’ai retrouvé ma carte bancaire ! Joyce arrive et persuade Sue de jouer au bridge avec elle, ce qui me donnera le temps de faire un tri drastique de mes photos.

7.00 h La flûtiste née en Bulgarie mais qui a grandi dans le MDSCN5853issouri (prononcez Mezuuuuré) refait le même programme, mais comment le lui reprocher ? C’est un vrai bonheur, elle qui sait si bien faire partager sa joie !

Dîner et dodo sans arrêt au piano-bar ni à Ocean-bar.

C’est un éléphant que m’a offert Agus… et je ferai plus du tour du cadran en sa compagnie.

Lundi 2 novembre

Réveillée à 7.30 h je décide que c’est trop tôt pour me lever… et il est 11 h passées lorsque j’émerge à nouveau…

Pas de breakfast, et je ne prendrai pas de lunch. Car j’ai invité Joyce au Pinnacle, pour un dîner « Sommelier ». Je lui dois bien ça, car si elle est parfois trop envahissante, j’ai pu compter sur elle lorsque je devais m’appuyer sur son épaule ou accrocher son bras. "Au diable les varices !* ». Et puis, un tour du monde, ça s’arrose, non ? Nous serons donc en grande tenue à 6.30 pm (les Ricains dînent tôt) à savourer les plats avec les vins idoines. Je vous tiendrai au courant…

* Pour ceux qui n'auraient pas saisi toute la finesse du terme, j'ai voulu dire "Au diable l'avarice"..,

DSCN5864La mer est grosse, le bateau est secoué, les vagues déferlantes moutonnent et le ciel est gris. Le casino ne désemplit pas… Le Volendam gémit de toutes ses membrures. Faisons confiance à la qualité des soudeurs italiens qui ont assemblé feuille à feuille ce gigantesque navire il y a dix ans. Rejouer Titanic, ce serait du réchauffé !

Nous avons récupéré nos passeports provisoirement, complétés de nouveaux tampons. Ils nous seront repris après les formalités d’immigration demain au retour de Xiamen.

DSCN5900Internet est un lien précieux avec la famille, et si je regrette mes 330 $, c’est seulement que je n’en ai pas eu pour mon argent ! Avec quel bonheur je vais retrouver l’adsl !

Nous sommes en avance au Pinnacle, qui n’ouvre ses portes qu’à 7.00 pm et nous allons voir les galeries de tableaux, dont certains ont trouvé preneur, mais pas ceux que j’aurais choisis ! Nous taillons une bavette avec le responsable philippin qui tient le comptoir des vins et qui pour 10 $ fait déguster des crus divers à l'amateur éclairé. Aux USA, on ne boit pas un terroir, mais un cépage : merlot, cabernet-sauvignon, shiraz, quels que soient l’origine du vin et le lieu de récolte, on ne fait pas de différence.DSCN5907

DSCN5901Lorsque, enfin, l’affluence montre que les agapes vont commencer, Joyce me précédant a dû demander une table à six, alors que si elle m’avait demandé mon avis, j’aurais choisi une table à deux. Néanmoins, nos voisins Australiens et Anglais, furent des compagnons très agréables. Huit verres sont disposés autour de l'assiette... Ca promet !

DSCN5912DSCN5909On a commencé par du champagnDSCN5913e, le Cordon Rouge Mumm… et le reste a suivi, comme dit la sagesse populaire. Je n'ai pas retrouvé le menu de ce repas gastronomique exceptionnel, servi en petites portions gourmandes, je n'en ai que les photos. Un sorbet permet à chaque DSCN5914DSCN5916convive, entre deux dégustations, de nuancer les arômes, avec les conseils de notre sommelier qui nous en fait déceler les parfums et découvrir les subtilités. Un châteaubriand qui, faute de cèpes, nous a été servi avecDSCN5921 des champignons de Paris et de fines lamelles noires de champgnons chinois, précède les trois cassolettes du dessert. Pas de fromage, nous sommes (presque) en Amérique. Il arbore l'emblème de sa profession, le tastevin, comme un arbitre son sifflet , et il est fier de me faire savoir qu'il connaît le terme français "échanson" !

DSCN5924Le bateau tangue, mais les deux grand-mères qui tentent de garder leur dignité pour regagner leurs cabines ne sont pas pires que les cinquante autres convives qui, avec elles, ont célébré l’anniversaire du sommelier. Il nous a fait goûter des vins et des mets avec des associations hardies,DSCN5927 mais pas désagréables. Avec le porto final, sept vins ont été proposés, dans de grands verres remplis au quart… Sept ! C’est bien la première fois dans ma vie que cela m’arrive ! N’oublions pas le verre d’eau qui permettait de se faire un palais neuf entre deux dégustations !

Est-ce une tortue que m’a préparée Agus ?