Il pleut, il mouille, c'est fête à la grenouille.
Les Nantais aiment la pluie... pourquoi ? mystère... Là où les commerçants de France et de Navarre pleurent parce qu'il pleut et que les clients restent chez eux (sauf les boulangers et les vendeurs de pizza), les Nantais se réjouissent du crachin, des ondées, des giboulées, des déluges et des grains. Dès qu'un nuage gris pointe à l'ouest, les Nantaises sont dehors, tous parapluies ouverts, chapeaux sortis du carton, bottines cirées, accompagnées de leurs compagnons qui eux, sortent le suroît, le caban, le k way pour les plus exotiques. Les escargots laissent pointer leurs yeux au bout de leurs antennes, les enfants sautent dans les caniveaux, les chiens s'ébrouent joyeusement. C'est un phénomène qui n'existe qu'à Nantes... et en Guadeloupe (à un niveau moindre il faut le reconnaître) le Guadeloupéen craint "la grippe" ou plutôt, la "mauvaise grippe" en gros... un petit rhume.
Un joli jour le Capitain Troy m'accompagne à Pointe à Pitre pour une livraison. Tout à coup, un déluge infernal s'abat sur notre véhicule (et celui des autres) et, avançant à tour de roues comptés, nous avons eu tout le loisir de prendre une série de photos plus amusantes les unes que les autres. Cela a duré une demi heure environ et c'est un jour inoubliable.

DSCN2131b

DSCN2199

DSCN2109DSCN2160DSCN2182

Le tableau de Gwen me rappelle ce jour.

Prises à travers le pare brise de la voiture (sans les essuie glace) on peut admirer la jeune femme respectueuse abritant son aînée tous bijoux de sortie. Cette dame est certainement une "da" c'est à dire une marraine à qui chaque enfant offre en échange le jour du baptême une boule d'or qui sera ajoutée sur une chaîne en or. Bien sûr plus il y a de boules, plus la "da" est renommée et demandée. Elle brave par son imposante stature et souvent son regard hautain tous les mauvais garçons qui seraient tentés de lui arracher ses trésors.

Le parasol s'improvise aussi parapluie, on peut y inviter du monde.

Dame voguant tel un vaisseau toutes voiles dehors.

Celle-ci ressemble à un tableau car le personnage passait devant un mur peint, surréaliste...

Le parapluie sert aussi d'écran total pour les photographes trop curieux. Le temps de viser... plip, le parapluie a tout dissimulé.

Bien sûr les jours de grand soleil, on sort aussi le parapluie qui se transforme alors en ombrelle.